L’Unicef lance un appel au financement

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a lancé aujourd'hui, 29 janvier un appel au financement d'un total de 3,9  milliards de dollars pour venir en aide à 41 millions enfants et aux victimes de conflits ou une catastrophe naturelle.

Cet appel traduit « l’action humanitaire de l’UNICEF » qui a pour mission de « fournir à 41 millions d’enfants un accès à l’eau salubre, à la nutrition, à l’éducation, à la santé et à la protection dans 59 pays du monde», a indiqué l’Unicef dans un communiqué.

L’Unicef a souligné que «Le financement des programmes de protection de l’enfance représente 385 millions de dollars de l’appel global, dont près de 121 millions de dollars sont destinés aux services de protection des enfants touchés par la crise en Syrie».

 «Aujourd’hui, des millions d’enfants victimes d’un conflit ou d’une catastrophe subissent des niveaux horribles de violence, de détresse et de traumatismes», a déclaré la Directrice générale de l’Unicef, Henrietta Fore, cité dans le rapport. «L’impact de notre travail de protection de l’enfance ne peut être surestimé. Lorsque les enfants ne disposent pas d’endroits sûrs pour jouer, quand ils ne peuvent pas être réunis avec leur famille, quand ils ne reçoivent pas de soutien psychosocial, ils ne guérissent pas des traces invisibles de la guerre.», a-t-il ajouté.

L’organisation a estimé que plus de «34 millions d’enfants victimes de conflits et de catastrophes n’ont pas accès aux services de protection de l’enfance, dont 6,6 millions au Yémen, 5,5 millions en Syrie et 4 millions en République démocratique du Congo (RDC)», peut-on lire dans le communiqué.

Insistant sur l’importance d’une action internationale « significative et soutenue », le directeur des programmes d’urgences à l’Unicef, Manuel Fontaine appelle a déclaré que « La communauté internationale devrait s’engager à soutenir la protection des enfants en situation d’urgence. » Sinon beaucoup continueront à être laissés pour compte.

L’Unicef précise que les cinq principaux appels individuels « concernent des réfugiés syriens et des communautés hôtes en Égypte, en Jordanie, au Liban, en Iraq et en Turquie (904 millions de dollars américains); Yémen (542,3 millions d’USD); République démocratique du Congo (326,1 millions de dollars); Syrie (319,8 millions USD) et Sud-Soudan (179,2 millions USD)», souligne le communiqué.

Aux côtés de ses partenaires, l’Unicef a pour objectif de fournir à 4 millions d’enfants et de gardiens un accès à un soutien psychosocial;  Fournir à près de 43 millions de personnes un accès à une eau salubre; atteindre 10,1 millions d’enfants bénéficiant d’une éducation de base formelle ou non formelle; Immuniser 10,3 millions d’enfants contre la rougeole; Traiter 4,2 millions d’enfants atteints de malnutrition aiguë sévère.

En rappelant qu’au cours des 10 premiers mois de 2018, grâce au soutien de l’organisation, 3,1 millions d’enfants et de gardiens ont reçu un soutien psychosocial;  35,3 millions de personnes ont eu accès à de l’eau salubre; 5,9 millions d’enfants ont eu accès à une forme d’éducation; 4,7 millions d’enfants ont été vaccinés contre la rougeole et enfin 2,6 millions d’enfants ont été traités pour malnutrition aiguë sévère.