Suivez-nous

Monde

L’ONU accuse certains pays d’être responsables directes du chaos en Libye

Avatar

Publié

le

Des membres des forces loyales au maréchal controversé Khalifa Haftar, patrouillent les routes menant à l'est de la ville libyenne de Benghazi, le 7 février 2018

Le secrétaire de général de l’ONU, Antonio Guterres, a accusé dimanche à Addis Abeba des pays, sans les nommer, d’être responsables directes du chaos en Libye, appelant à mettre un terme à ce conflit aux incidences majeures sur le Sahel.

“La Libye ne serait pas enfoncée dans un conflit toujours plus grave et destructeur sans la complicité directe de certains membres de la communauté internationale”, s’est indigné le SG de l’ONU devant la tribune de l’Union africaine.

Faisant référence à l’embargo sur les armes en Libye, M. Guterres a indiqué “que les résolutions du Conseil de sécurité sont bafouées avant même que l’encre n’ait séché”, se disant aussi conscient de “l’immense frustration” qu’éprouve l’Union africaine face à la situation qui règne en Libye depuis 2011.

M. Guterres a apporté son soutien à la décision du Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la Libye d’organiser une réunion de réconciliation intra-libyennes.

“Je continue d’insister que seul une solution politique, par et pour les Libyens, apportera la paix en Libye et que toute intervention étrangère dans le conflit ne fera qu’aggraver la situation”, a-t-insisté. “Un cessez-le-feu immédiat est absolument essentiel”, a-t-il dit.

Samedi, le chef de l’ONU qui s’est exprimé lors d’un point de presse peu avant le sommet du Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur la Libye et le Sahel, a affiché sa détermination à renforcer la coopération avec l’Union africaine sur la crise libyenne et le Sahel.

Le secrétaire général a en outre annoncé que la Mission des Nations Unies à Tripoli, capitale libyenne, était prête à recevoir une représentation de l’Union africaine dans ses locaux et souhaitait que les points focaux de l’Union africaine puissent participer à tous les groupes de travail intra-libyens, en particulier ceux prévus par la Conférence internationale sur la Libye, qui s’était tenue en janvier dernier à Berlin en Allemagne.

Monde

L’ex-Président égyptien Hosni Moubarak est mort

Avatar

Publié

le

L’ex-président égyptien Hosni Moubarak, contraint à la démission après le soulèvement populaire de 2011, est mort à l’âge de 91 ans à l’hôpital militaire Galaa au Caire, a indiqué à son beau-frère le général Mounir Thabet cité par l’AFP.

Lire la suite

Monde

Le Coronavirus continue de se propager dans le monde

Avatar

Publié

le

Le nombre de contaminations par le nouveau Coronavirus dépasse les 80 000 personnes dans le monde. L’épidémie continue de se répandre depuis son apparition en Chine touchant touchant l’Europe et les pays du Golfe.

Les autorités à Pékin ont fait état mardi 25 février d’une hausse des nouveaux cas de contamination de coronavirus dans la province de Hubei, berceau de l’épidémie, mais d’un nouveau déclin du nombre de cas dans le reste de la Chine continentale.

Cet apparent ralentissement de l’épidémie hors de la province de Hubei intervient alors que l’inquiétude grandit en Corée du Sud, où plusieurs centaines de cas ont été recensés, en Italie, où le bilan s’est alourdi lundi à sept décès.

Au Japon, quelque 850 cas de contamination ont été recensés pour la plupart à bord du navire de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine dans le port de Yokohama.

Un quatrième passager du navire, qui transportait initialement quelque 3 700 passagers et membres d’équipage, est décédé après avoir contracté le coronavirus.

Le Koweït, Bahreïn et Oman ont enregistré lundi leurs premiers cas d’infection, qui concernent tous des personnes étant arrivées d’Iran.

Il est prématuré de parler de pandémie, a déclaré lundi le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que l’épidémie n’était pas hors de contrôle dans le monde et ne provoquait pas de décès à grande échelle. “Utiliser le terme de pandémie ne correspond pas aux faits”, a dit Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse à Genève.

Lire la suite

Monde

Coronavirus : l’Italie met à l’isolement une dizaine de villes, la France se prépare à une possible épidémie

Avatar

Publié

le

© DR |

L’Italie a annoncé, hier samedi, la mise en isolement pour environ deux semaines d’une dizaine de villes du nord, après la découverte de près de 80 cas de contamination au nouveau coronavirus, et deux décès.

«Dans les zones considérées comme des foyers, ni l’entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière», a déclaré devant la presse le premier ministre italien Giuseppe Conte, en soulignant qu’environ 50.000 personnes seront concernées, rapporte l’AFP.

Les personnes pourront toutefois circuler à l’intérieur de ces zones isolées. Au besoin pour surveiller les points de contrôle, le premier ministre a dit qu’il enverrait l’armée. Le décret-loi prévoit des sanctions pouvant aller jusqu’à trois mois de réclusion.

Par ailleurs, en France, l’inquiétude d’une possible épidémie du nouveau Coronavirus ne cesse monter. “La France se prépare à une possible «épidémie» du nouveau coronavirus, déclare le ministre de la Santé Olivier Véran, qui se dit «attentif à la situation en Italie». Dans un entretien au journal Le Parisien, il estime «très probable» la possibilité de nouveaux cas en France.

«Une épidémie? Nous nous y préparons», ajoute-t-il, évoquant notamment l’augmentation du «nombre de laboratoires équipés en tests de diagnostic pour atteindre une capacité de plusieurs milliers d’analyses par jour et sur tout le territoire, contre 400 aujourd’hui».

«Nous poursuivons également l’équipement en masques», poursuit-il. Il indique également avoir «réuni mardi une soixantaine de décideurs en matière de santé car le partage d’informations et le retour d’expérience sont essentiels».

Lire la suite

Tendances