Connect with us

Politique

L’ONG américaine CPJ appelle au déblocage des médias censurés en Algérie

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | L'ONG américaine CPJ dénonce le blocage des médias en Algérie

Le comité pour la protection des journalistes (CPJ) a réagi ce mercredi aux blocages des trois sites d’information algériens à savoir, notre journal INTERLIGNES ainsi que RadioM et Maghreb Emergent appelant les autorités algériennes à débloquer “immédiatement” ces trois médias.

«Lorsque les autorités algériennes censurent arbitrairement les médias d’information simplement parce qu’ils n’aiment pas être examinés, ils montrent exactement pourquoi les lois qui assimilent le reporting à un acte criminel sont plus que susceptibles à être contournées et constituent une grave menace pour la liberté de la presse», a dénoncé le coordinateur du programme du CPJ au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Sherif Mansour.

Et d’ajouter : «Nous appelons l’administration d’Abdelmadjid Tebboune à débloquer immédiatement les sites d’information Interlignes, Maghreb Emergent et Radiom et à mettre en œuvre une réforme juridique afin que les journalistes ne soient plus incriminés pour leur travail»

L’ONG américaine a également réagi à l’amendement du code pénal visant à incriminer la diffusion des fausses informations sur les réseaux sociaux, présenté aujourd’hui par Belkacem Zeghmati devant l’APN, en le qualifiant de projet de loi “qui ne fait pas de distinction entre les reportages et les réseaux sociaux”

En outre, le comité pour la protection des journalistes dit avoir contacté le ministre algérien de la Communication, Amar Belhimer, via E-mail quant aux raisons de ces blocages, mais l’organisation n’a reçu aucune réponse de sa part.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR