Connect with us

Société

L’OMS déclare la menace du Coronavirus « élevée » à l’international

Avatar

Published

on

© DR | Guangzhou (Chine) : citoyens portant des masques pour empêcher la propagation d'un coronavirus mortel.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme et a revu aujourd’hui son évaluation de la menace de propagation du virus qui frappe la Chine. Ayant classé le risque de cette pandémie en catégorie « modéré », l’OMS vient de le revoir pour le déclarer « élevé ».

Le bilan de l’épidémie de pneumonie virale (coronavirus) apparu à Wuhan en Chine est revu à la hausse par les autorités sanitaires de ce pays, malgré les mesures de prévention prises à travers le pays pour endiguer la propagation du virus.

81 morts et près de 2.700 personnes contaminées ont été recensées jusqu’à maintenant. Les autorités chinoises on révélé une augmentation du nombre de cas positifs à cette pneumonie virale qui « s’accélère » et place la Chine dans « une situation grave », selon le président chinois Xi Jinping qui s’exprimait lors d’une réunion samedi du comité permanent du Bureau politique du Parti communiste au pouvoir, rapporte l’APS.

Faisant partie de la famille des coronavirus (comme le Sras), le virus 2019-nCoV provoque des symptômes grippaux chez les personnes contaminées, pouvant aller jusqu’à des syndromes respiratoires sévères. Il s’est rapidement propagé en Chine depuis son apparition fin décembre, avant de se répandre jusqu’en Europe et aux Etats-Unis.

La Tunisie voisine, a recommandé aux voyageurs vers la Chine de se faire vacciner contre la grippe saisonnière et le pneumocoque, afin de prévenir toute propagation de ce virus, alors qu’à Dubaï, les voyageurs en provenance de Chine, sont soumis aux caméras thermiques à leur arrivée à l’aéroport.

En Asie, les autorités procèdent à des contrôles systématiques à l’arrivée des vols en provenance des zones à risques. La cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam a décrété, samedi, le niveau d’alerte sanitaire “maximal”.

A Macao, le nombre total de personnes contaminées dans cette région semi-autonome chinoise, a atteint cinq, alors que la Thaïlande qui a mis en place des détections thermiques obligatoires dans les aéroports,  en compte sept.

La Corée du Sud a signalé dimanche son troisième cas confirmé, tandis que les frontières en Corée du Nord ont été fermées aux touristes pour se protéger du coronavirus, selon une agence de voyage. En Inde, 10 personnes sont sous surveillance dans des hôpitaux publics pour vérifier une éventuelle contamination au nouveau coronavirus, tandis qu’un étudiant Népalais en Chine a été diagnostiqué comme infecté par le virus.

Les premiers cas en Europe ont été signalés en France qui envisage une évacuation par autocar de ses ressortissants, en lien avec les autorités chinoises, après la confirmation de trois cas hospitalisés vendredi.

Les Etats-Unis ont, de leur côté, confirmé dimanche, deux cas de virus, décidant l’évacuation de leur personnel diplomatique et d’autres ressortissants américains bloqués à Wuhan.

Par conséquent, au Canada, un premier cas “présumé” du nouveau coronavirus chinois a été détecté à Toronto chez un homme revenant de Chine, placé à l’isolement, et l’Australie a fait état samedi de quatre malades récemment rentrés de Chine.

Avec APS

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR