Suivez-nous

Sport

Ligue des champions: le match PSG-Basaksehir, arrêté après des accusations de racisme contre un arbitre

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | le match PSG-Basaksehir, arrêté pour des propos racistes

Une première dans les annales de la ligue des champions. Le match opposant, mardi, le paris Saint Germain au Basaksehir Istanbul a été interrompu après un quart d’heure de jeu suite à des propos raciste du quatrième arbitre de la rencontre à l’encontre d’un membre du staff du club turc. Après cet incident les joueurs des deux équipes ont la quitté la pelouse du Parc des princes.

La rencontre a dégénéré à la 14e minute, lorsque lorsque des membres du staff turc, excédés, ont crié leur colère, audible dans un stade à huis clos: “He said negro”, ont-ils lancé en direction du quatrième arbitre Sebastian Coltescu.

Il venait de signaler à l’arbitre principal Ovidiu Hategan, la réaction déplacée du camerounais Pierre Achille Webo, membre du staff du club technique de Basaksehir, suite à une décision arbitrale. la situation s’est compliquée quand l’arbitre a expulsé Webo du banc de touche.

Les joueurs se sont rassemblés au bord du terrain, un dialogue a été entamé entre les joueurs, l’arbitre du match et le délégué de l’UEFA mais sans parvenir à une solution. Après une dizaine de minutes de discussions, les joueurs du club turc ont quitté le terrain en direction des vestiaires, ils sont suivis par les joueurs du PSG.

La ministre déléguée aux sports Roxana Maracineanu a salué, mardi dans un tweet, « une décision historique », celle des joueurs du Paris-SG et de l’Istanbul Basaksehir, qui ont quitté la pelouse du Parc des Princes, après des accusations de racisme portées à l’encontre du quatrième arbitre.

« Nous attendons les résultats de l’enquête mais je ne peux que saluer la symbolique forte de leur geste et leur solidarité », a ajouté la ministre française, née en Roumanie, pays du 4e arbitre incriminé mardi par les joueurs turcs.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR