Connect with us

Politique

Libye: Les Etats-Unis s’opposeront “fermement” à toute escalade ou intervention militaire

Published

on

Le secrétaire d’État adjoint par intérim aux Affaires du Proche-Orient, Joey Hood, a exprimé, jeudi 24 juin, la volonté de son pays d’accompagner le Gouvernement d’Unité Nationale “GNU” dans l’accomplissement de la mission qui est d’aller vers les élections prévues le 21 décembre 2021. Pour ce faire, les Etats-Unis s’opposeront “fermement” à toute escalade ou intervention militaire qui “ne fera qu’aggraver la crise”.

Tenant un point de presse à partir de la capitale allemande où la Conférence Berlin 2 sur la Libye a été tenue, Joey Hood a déclaré que cette conférence a permis de réunir la communauté internationale pour “soutenir le progrès enregistré par le peuple libyen vers une solution, négociée, inclusive et politique”.

Les dirigeants de différents pays dont l’Algérie qui étaient présents à la conférence ont appelé au départ des troupes étrangères des territoires Libyens afin d’accélérer le processus de réconciliation nationale et l’unification de l’armée libyenne. Répondant à notre question, le diplomate américain a affirmé que “l’ingrédient le plus important pour faire réussir la réconciliation nationale est que les libyens eux-mêmes sont déterminés à aller vers ce but. C’est pour ça que nous avons remarqué autant de progrès sur ces dernières années notamment à travers la formation d’un gouvernement, une commission militaire ainsi que l’appel au départ des forces étrangères”.

Et d’ajouter: “Je pense que nous, la Russie, la Turquie et les Emirats Arabes Unis, nous comprenons et avons tous des préoccupations légitimes sur la situation sécuritaire en Libye et dans les pays voisins en raison de la crise et de l’instabilité. C’est pour ça que nous devons travailler ensemble avec un gouvernement libyen légitime et élu”.

Selon le diplomate, l’intention des Etats-Unis est d’aider le Gouvernement d’Unité Nationale dirigé par Abdel Hamid Dbeibah “le plus possible pour réaliser les élections présidentielles en décembre. Mais ça reste leur projet. Nous le soutenons mais nous ne le conduisons pas. Nous soutenons une Libye, souveraine, stable et unifiée sans ingérence étrangère”.

Lors de ce point de presse téléphonique, Joey Hood a argué que “le départ des forces étrangères que ça soit des troupes ou des mercenaires permettra au gouvernement libyen d’unifier leurs forces armées sous une seule commande et construire des relations saines avec des pays de leur choix et non pas parce qu’ils ont été forcés”.

Réitérant la volonté de son pays ” à soutenir la Libye”, le responsable américain des Affaires du proche-orient a affirmé que l’administration de Joe Biden s’opposera “fermement” à toute escalade ou intervention militaire qui “ne fera qu’aggraver la crise et la faire durer et sont prêts d’intensifier leur soutien diplomatiques aux libyens”.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR