Connect with us

Monde

Libye: Belligérants et puissances étrangères à Berlin pour une réunion de crise

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | (De gauche à droite) Le chef du gouvernement reconnu par l’ONU (GNA), Fayez al-Sarraj, et l’homme fort de l’Est, le maréchal Khalifa Haftar

Les deux camps opposés en Libye et leurs soutiens étrangers participent, ce dimanche à Berlin, à une conférence dont le but est de trouver des solutions pour sortir du conflit qui s’est amplifié autour de la capitale Tripoli, a fait 140.000 déplacés et réduit de moitié la production de pétrole du pays.

L’Allemagne hôte du sommet et les Nations unies espèrent convaincre la Russie, la Turquie, les Emirats arabes unis et l’Egypte de pousser les belligérants à accepter une trêve durable à Tripoli, où siège le gouvernement dit d’entente nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale.

Une nouvelle fois, la figure centrale de cette conférence d’une journée sera le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’Est libyen dont les troupes de l’Armée nationale (ANL) ont lancé en avril dernier une offensive sur la Capitale libyenne.

Les puissances occidentales entendent faire pression sur Khalifa Haftar pour qu’il respecte une trêve, pendant que l’ANL et le GNA s’accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu proposé par la Russie et la Turquie.

Haftar s’est retiré lundi d’un sommet russo-turc sans signer le projet d’accord de cessez-le-feu négocié à Moscou, au contraire du chef du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, Fayez al Sarraj.

Selon le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, qui a rencontré dans la semaine Khalifa Haftar dans sa base en périphérie de Benghazi, l’ancien général du régime de Mouammar Kadhafi s’est dit prêt à “contribuer au succès de la conférence” de Berlin.

Les tensions se sont toutefois accentuées vendredi quand des chefs tribaux fidèles à Haftar ont ordonné la fermeture de tous les terminaux pétroliers du centre et de l’est du pays, provoquant une perte de 800.000 barils par jour (bpj).

Cette décision va grandement affecter Tripoli, qui dépend le plus des revenus pétroliers.

ATTENTES “MODÉRÉES”

Plutôt que de tenter de conclure un accord de partage du pouvoir en Libye, les dirigeants réunis à Berlin – parmi lesquels le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre Britannique Boris Johnson – veulent obtenir un cessez-le-feu durable avant une reprise des négociations.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est coupée en deux, entre le gouvernement d’entente nationale de Sarraj basé à Tripoli et un gouvernement parallèle dans l’est du pays soutenu par Haftar.

La lutte d’influence à laquelle se livrent les acteurs régionaux en Libye suscite l’inquiétude de l’Union européenne, qui a condamné la semaine dernière la volonté de la Turquie d’envoyer des troupes dans le pays.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé jeudi que des troupes commençaient à se déployer en Libye en soutien aux forces du gouvernement de Sarraj, alors que l’ANL du maréchal Haftar est appuyée notamment par les Emirats arabes unis et l’Egypte.

Un représentant de l’Onu a déclaré samedi que près de 2.000 combattants ayant pris part à la guerre en Syrie ont rallié Tripoli afin de défendre la Capitale libyenne.

“Il s’agit d’un conflit régional qui s’étend, et cela ressemble de plus en plus à la Syrie – c’est la raison pour laquelle l’ensemble de la communauté internationale se réunit en Allemagne”, a déclaré un haut représentant du département d’Etat américain.

S’exprimant devant les journalistes accompagnant à Berlin le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, ce représentant a ajouté que les attentes pour la conférence étaient toutefois “modérées”.

Reuters

Monde

Covid-19: Le point sur la pandémie dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La pandémie de coronavirus a fait au moins 750.471 morts et près de 20,7 millions de cas dans le monde, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé (166.038 décès), devant le Brésil (105.463), le Mexique (55.293) et l’Inde (47.033).

Le vaccin sera gratuit aux Etats-Unis

Lorsqu’il sera disponible, un vaccin contre le nouveau coronavirus sera distribué gratuitement aux Américains, a promis l’administration de Donald Trump jeudi, en répétant que le processus d’autorisation se ferait dans la plus grande rigueur scientifique.
“Nous espérons que chaque Américain aura non seulement accès à un vaccin gratuit distribué dans divers sites, mais qu’il n’aura rien à payer non plus pour l’administration du vaccin”, a dit Paul Mango, haut responsable du ministère de la Santé.


Le Mexique dépasse la barre du demi-million de cas

Plus de 500.000 personnes ont été contaminées au coronavirus au Mexique, a annoncé jeudi le ministère de la Santé de ce pays qui est le troisième au monde le plus endeuillé par la pandémie, avec 55.293 décès. “Un peu plus d’un demi-million de cas cumulés, 505.293, ont jusqu’à présent été enregistrés tout au long de la pandémie”, a déclaré José Luis Alomia, directeur de l’épidémiologie auprès du ministère de la Santé, lors d’une conférence de presse.

Prolongement du confinement en Nouvelle-Zélande

La Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a annoncé vendredi le prolongement d’au moins 12 jours du nouveau confinement d’Auckland après la propagation de l’épidémie en dehors de la plus grande ville du pays.

Chiffres en hausse au Maroc

Le Maroc fait face à une hausse des infections au nouveau coronavirus, avec plus de 1.000 cas enregistrés quotidiennement depuis quelques jours.
Jeudi un record de 28 décès a été enregistré et 1.241 nouveaux cas ont été signalés dans ce pays de 35 millions d’habitants, contre quelques dizaines en moyenne au début de la pandémie.

Avec AFP

Continue Reading

Monde

COVID-19: Le point sur la pandémie dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La pandémie de coronavirus a fait au moins 736.828 morts dans le monde et contaminé plus de 20.122.700 cas d’infection depuis son apparition en décembre, selon le dernier bilan établi mardi par l’AFP

Selon la même source, les Etats-Unis restent le pays le plus touché au monde avec 164.480 décès. Plus de 53.000 nouvelles infections et 1.100 morts ont été déplorés en 24 heures dans le pays de, selon le comptage publié mardi soir par l’université Johns Hopkins qui fait référence.

l’OMS réagit à l’annonce du “premier” vaccin

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a réagi mardi à l’annonce par le président russe de l’enregistrement du “premier” vaccin contre le coronavirus développé par la Russie. La réaction était prudente. L’OMS a rappelé que la “pré qualification” et l’homologation d’un vaccin passaient par des procédures “rigoureuses”.

“Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent. La pré-qualification de tout vaccin passe par des procédés rigoureux”, a pointé Tarik Jasarevic, le porte-parole de l’OMS, lors d’une visio-conférence de presse.

“La pré-qualification comprend l’examen et l’évaluation de toutes les données de sécurité et d’efficacité requises recueillies lors d’essais cliniques”, a-t-il rappelé, soulignant que le processus serait le même pour tout candidat vaccin.

Record de contaminations au Venezuela

Le Venezuela a pour la première fois dépassé le seuil des 1.000 cas de contamination au coronavirus en 24 heures, a annoncé mardi le gouvernement. Quelque 1.138 nouveaux cas de contamination ont été répertoriés entre lundi et mardi, pour un total de 27.938 cas, a précisé le ministre de la Communication et de l’Information, Jorge RodIguez. L’épidémie de coronavirus a officiellement fait 238 morts depuis le début de la pandémie.

Namibie: Enchères de quotas de pêche pour financer la lutte contre la COVID-19

La principale fédération de la pêche de la Namibie a annoncé mardi qu’elle approuvait le projet du gouvernement de mettre aux enchères sur le marché international les quotas de pêche du pays pour financer la lutte contre l’épidémie de Covid-19.
Vendredi, le ministre de la Pêche Albert Kawana a annoncé que 60 % des quotas de pêche seraient mis aux enchères sur le marché international. Ce projet est destiné à aider le pays à acheter des médicaments et des équipements médicaux.
La Confédération des associations de pêche namibiennes (CNFA) a indiqué qu’elle soutenait cette décision, à condition que les emplois et les stocks de poissons soient préservés.

Le port du masque obligatoire dans la région de Bruxelles

Le port du masque devient obligatoire dans l’espace public à compter de mercredi sur tout le territoire de la région de Bruxelles pour lutter contre la propagation du coronavirus, a annoncé le gouvernement régional. Il l’était déjà dans la plupart des lieux publics clos depuis le 11 juillet. La généralisation de l’obligation dans les 19 communes de la région s’explique par le franchissement du seuil de 50 contaminations quotidiennes pour 100.000 habitants (plus de 600 nouvelles infections par jour sur ce territoire d’environ 1,2 million d’habitants), selon un communiqué.

Avec AFP




Continue Reading

Economie

Coronavirus: 20 pays ont déjà pré-commandé le vaccin russe

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

20 pays ont déjà pré-commandé le vaccin “Spoutnik V” contre le coronavirus qui a été développé par la Russie et dont l’enregistrement a été annoncé ce matin par le président russe Vladimir Poutine.

“Plus d’un milliard de doses” ont été pré-commandées par 20 pays étrangers, a affirmé le président du fonds souverain, Kirill Dmitriev, qui a précisé que la phase 3 des essais commençait mercredi tandis que la production industrielle est prévue pour septembre.

Selon les autorités russes, le vaccin, baptisé “Spoutnik V” en référence au satellite soviétique qui est le premier engin spatial mis en orbite, sera mis en circulation à compter de janvier 2021 mais les enseignants et le personnel médical commenceront à être vaccinés dès le mois d’août.

Lors d’une vidéo-conférence avec des membres du gouvernement tenue ce mardi matin, le président russe Vladimir Poutine a annoncé l’enregistrement du vaccin contre le coronavirus développé par son pays.

“Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré”, a-t-il dit tout en assurant que le vaccin est “assez efficace” et qu’il “donne une immunité durable”.

Le président a également révélé que l’une de ses filles s’est faite inoculer le vaccin russe. “Elle a participé à l’expérience”, a-t-il indiqué, affirmant qu’elle avait eu un peu de température, “et c’est tout”.

Il est à noter que l’enregistrement ce vaccin intervient alors que le monde a franchi, mardi, la barre des 20 millions de cas de contamination par le coronavirus et des 750.000 morts.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR