Connect with us

Accueil

Liberté… la dernière réunion de rédaction !

Published

on

Le journal Liberté disparaitra du paysage médiatique, jeudi 14 avril 2022, après 30 ans d’existence. Pour les journalistes de ce quotidien national, rendez-vous était donné ce mercredi comme chaque matin au siège du journal pour la réunion de la rédaction.

Mais, cette fois-ci avec une différence: il s’agit de la toute dernière réunion de rédaction pour réfléchir, débattre et imaginer la prochaine édition. L’ultime ! L’ambiance n’est pas la même que d’habitude. L’heure était aux adieux. Pour beaucoup d’entre eux, le fort sentiment est tel que l’on a l’impression d’enterrer un être cher, un compagnon, un enfant…

«Dernière réunion de rédaction de Liberté. Les « funérailles » auront lieu ce soir», écrit Ali Boukhlef, journaliste politique, sur sa page facebook. Il ajoute: «le dernier numéro sortira demain dans les kiosques. L’équipe qui reste encore va veiller le mort cette nuit».

Exprimant naturellement sa «tristesse», Ali Boukhlef pense que la fermeture de Liberté «doit nous interpeller sur le fait que la liberté de la presse est d’abord le combat de toute la société». «L’émotion est vive, dit-il, mais l’espoir doit rester de mise pour que vive une certaine idée de l’Algérie!»

Pour Mohamed Iouanoughene, journaliste de la version web du journal, «la fermeture de Liberté n’est pas seulement une tragédie sociale, mais aussi une tragédie politique et médiatique». «Dernière réunion de la rédaction de Liberté. Je sais que beaucoup de journalistes ne savent pas ce qu’est une réunion de la rédaction ou un briefing quotidien, car cette tradition a disparu de la presse algérienne», regrette cet ancien journaliste d’El-Khabar, accompagnant sa publication d’une photo de la réunion.

Le sentiment n’est pas différent pour Samir Leslous, journaliste au bureau de Tizi-Ouzou. Après avoir passé près de 20 ans à écrire dans Liberté, il assiste à la dernière réunion de rédaction au siège national, comme l’on assiste à des «funérailles». Sur sa page facebook, Samir Leslous écrit: «Aux funérailles de notre cher Liberté. Repose en paix cher journal, repose en paix chère liberté d’expression».

Hamid Saidani, lui, a partagé «(son) dernier édito avant que la lame de la guillotine n’étête …Liberté, notre Liberté», regrette-t-il. Un éditorial sous le titre «L’autel est dressé» et qu’il a signé dans l’édition de mardi. «Inéluctable. Liberté mourra de sa belle mort. La sentence nous est tombée sur la tête tel un couperet, sans préavis, sans le moindre des égards dus à un collectif qui a bravé, trois décennies durant, tous les dangers pour continuer à porter la voix des forces saines de la société algérienne», lit-on dans cet ‘’Edito’’.

Quoi qu’il en soit, Liberté qu’Issad Rebrab a effacé du revers de la main, sortira jeudi 14 avril 2022 pour la dernière fois. Le N° 9051 !  

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR