Suivez-nous

En continu

Les travailleurs municipaux manifestent contre le pouvoir en place

Avatar

Publié

le

Le mouvement de protestation populaire se poursuit. Après la marche des avocats qui a eu lieu hier à Alger, c’est au tour des fonctionnaires de plusieurs mairies du pays de dire non au prolongement du mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika et au maintien du système politique actuel.

 

Les travailleurs de plusieurs APC du pays ont observé un rassemblement, ce dimanche 24 mars, en guise de soutien au mouvement de protestation populaire contre le pouvoir en place. En effet, les fonctionnaires des mairies de Ben Aknoun et Bab El Oued sont sortis dans la rue scandant des slogans anti FLN et réclamant le départ du pouvoir.

«Djeich, echaâb, khawa, khawa (L’armée et le peuple sont des frères)», et « FLN, dégage! », tels sont les mots d’ordre de ce mouvement.

Dans la même veine, les membres du conseil national de la fédération des travailleurs municipaux affiliée au syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Public(SNAPAP) ont lancé un appel à l’ensemble des travailleurs municipaux à «faire entendre leur voix et à soutenir le mouvement populaire ».

«Il est nécessaire que tous les travailleurs municipaux descendent dans la rue pour participer à la marche nationale qui aura lieu lundi 25 mars à 11 heures pour une durée de trois jours jusqu’au 27 mars, devant la place de la Grande poste. Et ce, pour dénoncer ce système répressif et autoritaire », écrit les auteurs du communiqué.

Et d’ajouter : “Cette marche aura pour but de condamner la politique du régime qui veut se maintenir malgré la volonté de millions d’Algériens qui réclame son départ pour pouvoir établir un changement démocratique complet, ainsi que l’instauration de l’état de droit et des libertés”, ajoute le communiqué.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR