Connect with us

Economie

Les prix du pétrole boostés par l’annonce d’un nouveau vaccin

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Les prix du pétrole ont progressé lundi après l’annonce par la société américaine de biotechnologie Moderna d’un nouveau vaccin contre le coronavirus efficace à prés de 95%.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a gagné 2,43%, soit 1,04 dollar, par rapport à la clôture de vendredi, à 43,82 dollars.

Pareil à New York où le baril américain de WTI pour décembre a grimpé de 3,02% soit 1,21 dollar pour s’établir à 41,34 dollars.

Pour les spécialistes, ces augmentations sont dues à l’annonce lundi par la société de biotechnologie américaine Moderna sur un vaccin pour prévenir contre le coronavirus. Selon les résultats préliminaires, le produit est efficace à 94,5%, a affirmé Moderna.

Une annonce qui intervient une semaine après celle de l’américain Pfizer qui a lui annoncé que son potentiel vaccin anti coronavirus, développé avec leur partenaire allemand BioNTech, est effectif à 90%.

“L’annonce d’un deuxième vaccin vient renforcer le sentiment positif du marché aujourd’hui”, a estimé Bjornar Tonhaugen, analyste de Rystad.

“Un second remède au Covid-19 montre qu’un programme de vaccination à grande échelle, avec des quantités suffisantes pour la population mondiale, est encore plus proche. La demande en pétrole ne va pas en profiter à très court terme, mais de façon certaine à moyen et long terme”, a indiqué M. Tonhaugen.

D’après des observateurs, le marché se veut également optimiste au sujet de la réunion mardi des ministres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés, Russie en tête, via l’accord Opep+.

Cette réunion “pourrait recommander de ne pas augmenter la production comme convenu de près de 2 millions de barils par jour à partir de janvier, mais de le faire trois ou même six mois plus tard”, a expliqué Eugen Weinberg, analyste de Commerzbank.

L’accord en vigueur prévoit pour l’instant que le retrait volontaire actuel du marché de 7,7 millions de barils par jour – répartis entre les différents signataires, et sans compter les éventuels rattrapages des retardataires – sera ramené à 5,8 millions à compter de janvier 2021.

Avec APS

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR