Suivez-nous

Economie

Les prix du pétrole à leur plus haut niveau depuis une année

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | (AP Photo/Amel Emric)

Les cours du pétrole ont clôturé mercredi à leur plus haut niveau depuis une année grâce au recul des réserves de pétrole brut aux Etats-Unis et le bon suivi de l’accord de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole et ses alliés (OPEP+).

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a gagné 1,7%, ou 1 dollar, pour terminer à 58,46 dollars soit à son plus haut niveau depuis février 2020.

Pareil pour le baril américain de WTI qui a haussé de 93 cents ou 1,7% pour atteindre 55,69 dollars. Un prix qui n’a pas été atteint depuis janvier de l’année précédente.

Les prix du pétrole ont augmenté, selon les analystes, grâce au rapport de l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA). Selon le rapport les stocks du pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé d’un million de baril après avoir déjà chuté de 9,9 millions la semaine précédente.

Les prix du pétrole ne montrent aucun signe de faiblesse, et une baisse des stocks (…) dans les données hebdomadaires de l’EIA leur a donné un coup de fouet“, a commenté Chris Beauchamp, analyste d’IG.

L’accord de l’OPEP+ suivi à 99%

Les prix ont aussi été boostès par la réunion de l’OPEP+ qui s’est terminée avec la conclusion que leur accord a bien été suivi.

A l’issue de la réunion interministérielle de l’OPEP+ qui s’est tenue mercredi par visioconférence, le ministre de l’Energie algérien, Abdelmadjid Attar a déclaré que l’accord sur la baisse de la production a été suivi à 99% au mois de décembre 2020.

Le taux de conformité des membres de l’OPEP a atteint 103% en décembre dernier, tandis que le taux de conformité des payas Non membres à l’OPEP est de 93%, soit un taux total de 99%, rapporte l’APS, citant Abdelmadjid Attar.

De son coté, l’organisation pétrolière est “optimiste” quant à la reprise de la demande d’Or noir durant l’année 2021. Elle a diffusé un communiqué à l’issue de sa réunion disant que le marché pétrolier bénéficie également du “déploiement progressif des vaccins dans le monde (…), un facteur positif pour le reste de l’année, qui stimulera l’économie mondiale et la demande de pétrole“, selon (OPEP) dont les membres et alliés via l’accord OPEP+ se sont réunis par visioconférence mercredi.





Lire la suite
Publicité
Commentaires