Suivez-nous

Politique

Les forces du PAD: “l’espace géostratégique de l’Algérie a atteint un nouveau cap d’instabilité”

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR |

Les Forces du Pacte pour l’Alternative Démocratique (PAD) se sont dites “préoccupées” ce jeudi par les développements de “l’actualité politique internationale et nationale”. Pour le regroupement de partis politiques, l’espace “géostratégique” de l’Algérie a atteint “un nouveau cap d’instabilité” notamment à travers “les derniers évènements en Tunisie”.

“Dans ce contexte”, estiment les forces du PAD, “l’absence et l’opacité” qui entourent la maladie de Tebboune, qui est de nouveau hospitalisé en Allemagne, “fragilisent l’Etat et compliquent l’émergence d’une perspective sérieuse à la hauteur des défis majeurs qu’affronte notre pays”.

Mais pas que! Pour le PAD, “elles révèlent surtout, l’inexistence d’une volonté réelle à prendre en charge les revendications légitimes du peuple algérien et d’une démarche transparente de sortie de la crise politique que vit notre pays depuis le hirak du 22 février 2019”.

Ce manque de volonté, poursuivent les forces du PAD par le biais d’un communiqué, se traduit à travers “l’instrumentalisation de la Justice” par l’Etat.

“La contre révolution autoritaire maintient la stratégie de la répression en aggravant les peines arbitraires contre les militants de la révolution citoyenne et démocratique dont près d’une centaine croupit encore dans les prisons”, dénoncent le PAD.

Cependant, martèlent-elles, “à ce jour, le pouvoir n’a pas entamé une seule action effective en matière de récupération des dizaines de milliards de Dollars dont l’autorité publique a reconnu le détournement”, et ce, malgré un plan socio-économique “difficile”.

C’est pourquoi, la solution repose dans “une période de transition indépendante vouée à un processus constituant souverain”, suggèrent les forces du PAD. Elles rappellent que “le préalable à toute issue démocratique demeure dans la libération immédiate des détenus politiques et d’opinion, la levée des entraves aux libertés publiques, la libération des champs politique et médiatique”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR