Connect with us

En continu

Les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur rejoignent le mouvement de protestation populaire

Avatar

Published

on

Le mouvement de protestation contre le pouvoir en place ne faiblit pas. Les fonctionnaires du ministère de l’intérieur ont organisé, ce jeudi 21 mars, un rassemblement devant la Grande poste à Alger pour dénoncer le maintien du pouvoir en place et le prolongement du mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika.

 

Le mouvements de protestation n’a pas laissé de marbre les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Devant la Grande poste, une dizaine de manifestants se sont rassemblés, pancartes à la main, pour exprimer leur soutien à la mobilisation populaire et dénoncer le système actuel.

Nous apportons notre soutien au peuple. Nous avons décidé de rejoindre le mouvement de protestation pour dire que nous sommes au service du peuple et non au service de la mafia au pouvoir”, déclare Mourad Amiri, fonctionnaire du ministère de l’intérieur. “Nous ne voulons plus que le ministère soit utilisé comme moyen de pression. Cette institution était de tout temps utilisée pour opprimer et museler toute voix contestataire. Il faut que l’institution se charge uniquement de son travail en respectant la loi de la République”, insiste-il

“j’ai lancé un appel aux fonctionnaires du ministère de l’intérieur, aux collectivités locales, aux directions centrales ainsi qu’à la police et la protection civile pour pouvoir les libérer de l’emprise d’une certaine secte qui gère le pays.  Ils doivent travailler selon la loi et non selon les ordres qu’ils reçoivent”, lâche M Amiri

“Il y a certains hauts fonctionnaires du ministère qui prônent la continuité du système et refusent de nous rejoindre.”, révèle le M.Amiri. Et d’ajouter: “Je suis pour le départ du système. je rejoint la voix du peuple qui réclame le changement immédiat de la situation politique du pays. et je le dit haut et fort, système dégage”.

 

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR