Connect with us

Politique

Les étudiants appellent à la création de collectifs pour “imposer leurs propositions”

Malgré l’organisation de la présidentielle par le pouvoir, le Hirak estudiantin ne faiblit pas. Une énorme foule à marché aujourd’hui, 17 décembre à Alger, ainsi que dans plusieurs autres wilayas du pays.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© INTERLIGNES | Grande mobilisation lors du 43e mardi des étudiants à Alger
© INTERLIGNES | Grande mobilisation lors du 43e mardi des étudiants à Alger

Plusieurs centaines d’étudiants ont battu le pavé aujourd’hui 17 décembre dans les rues de la capitale, Alger, et dans plusieurs autres wilayas comme à l’accoutumée, à l’occasion du 43 mardi de mobilisation consécutif. C’est le premier mardi après l’élection présidentielle du 12 décembre.

© Samir Sid | Les manifestants couvrent un oeil chacun en solidarité avec les manifestants touchés aux yeux

En solidarité avec les manifestants qui ont été touchés lors des affrontements dans plusieurs wilayas du pays à la veille du vote et au 43 vendredi du Hirak réprimé dans quelques wilayas, notamment à l’ouest du pays, les étudiants, soutenus par des centaines d’autres manifestants, ont défilé avec un oeil bandé, qui avec un sparadrap qui simplement avec la main, en solidarité avec les personnes ayant subi des blessures aux yeux.

Comme chaque mardi, le coup d’envoi de la manifestation a été donné à la place des Martyrs. “Ce sont les militaires qui ont voté du matin au soir” ont scandé les manifestants tout au long du cortège qui a drainé une foule importante. Ils assurent que “le peuple n’a pas voté pendant cette mascarade“.

Pour Abdenour, un des leaders du mouvement estudiantin, “ce coup de force n’a aucun impact sur le Hirak, car nous allons continuer à sortir comme d’habitude” nous a-t-il confié. Les étudiants qui appellent à “la structuration du mouvement pour éviter toute manipulation et devenir force de proposition” estiment que ” c’est le mouvement qui doit imposer ses idées et ses conditions au gouvernement qui a tout essayé pour casser le mouvement” a déclaré Abdenour à la fin de la manifestation.

Les manifestants ont innové dans les slogans lisibles sur les pancartes, comme à chaque semaine. “Le Hirak ne s’arrêtera pas malgré la désignation d’un fonctionnaire au service des généraux“.

© INTERLIGNES | Pancarte brandie lors de la 43e manifestation des étudiants à Alger

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR