Connect with us

Politique

Les enseignants du supérieur protestent contre les déclarations de Chams Eddine Chitour

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Dans un communiqué rendu public ce mardi 03 mars, le conseil national des enseignants du supérieur CNES a exprimé son indignation et mécontentement suite aux déclarations “humiliantes” et “irresponsable” du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Chams Eddine Chitour, qui a qualifié le niveau des enseignants de “zéro”. Réagissants à cette sortie du premier responsable du secteur, les enseignants menacent de recourir à la grève.


Le CNES a annoncé, mardi 03 mars, une grève nationale en réponse aux déclarations de Chitour, qui a qualifié le niveau des enseignants universitaires de nul. Les enseignants estiment que c’est une offense à leur égard, qualifiant les propos du ministre de fait sans précédent où aucun responsable auparavant n’a tenu de tels propos à son élite.


Le CNES appelle l’ensemble de ses sections dans toutes les universités du pays à tenir des assemblées générales extraordinaires avant la fin de la semaine, et ce, pour la préparation d’un “conseil national extraordinaire qui se tiendra le lundi prochain au siège du syndicat à Ben Aknoun à Alger”, précise le communiqué.

Le document indique également qu’a la fin des travaux du conseil national, “un sit-in de protestation se tiendra devant le siège du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Le CNES ne s’arrête pas là, il envisage une grève générale dans toutes les universités du pays et que le conseil national décidera de la nature de cette grève, conclut le communiqué.

Pour rappel, le ministre de l’Enseignement supérieur avait qualifié hier, 02 mars, lors de la présentation du projet de loi d’orientation sur la recherche scientifique devant les membres du Conseil de la nation, le niveau des enseignants universitaires de zéro.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR