Connect with us

Politique

Les détenus d’opinion en grève de la faim à partir du 10 décembre

Malgré la situation critique qu’ils vivent et la privation de leur droit fondamental à l’expression démocratique de leur pensée, les détenus politiques continuent à se solidariser avec le mouvement citoyen du fond de leurs cellules.

Published

on

@DR | détenus pour port du drapeau amazigh
@DR | détenus pour port du drapeau amazigh

Dans une déclaration rendue publique sur les réseaux sociaux, Abdelghani Badi, avocat constitué bénévolement pour la défense des détenus du Hirak, rapporte l’intention exprimée par les manifestants arrêtés et emprisonnés par une justice aux ordres « Les détenus d’opinion dans différentes prisons du pays annoncent leur intention d’entrer en grève de la faim à partir du 10 décembre, concordant avec la déclaration universelle des droits de l’Homme », peut-on lire.

Sans donner plus de détails sur cette grève de la faim annoncée, Me Abdelghani Badi précise que sa durée n’est pas déterminée « et ce jusqu’à une date indéterminée », est-il rapporté.

L’avocat, qui s’est consacré à la défense des prévenus emprisonnés lors des différentes marches du Hirak, souligne que cette grève de la faim a pour motifs la «  dénonciation de leur détention abusive et en expression de leur rejet de l’élection imposée contre le large choix populaire d’une transition politique réelle », conclut la même source. 

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR