Les députés FFS manifestent et contestent la politique générale du gouvernement

Le groupe parlementaire du front des forces socialistes (FFS) a tenu une action de protestation, aujourd’hui, lundi 25 février, à l'intérieur du siège du parlement pour protester contre la violence et la violation des libertés fondamentales et réclamer le changement du système de gouvernance.

Crédit photo : INTERLIGNES MEDIA | Élus FFS devant le tribunal Abane Ramdane

Le groupe parlementaire du front des forces socialistes (FFS) a tenu une action de protestation, aujourd’hui, lundi 25 février, à l’intérieur du siège du parlement pour protester contre la violence et la violation des libertés fondamentales et réclamer le changement du système de gouvernance.

 

Les représentants du FFS ont brandi des pancartes sur lesquelles on peut lire «donner la parole au peuple», «pour le respect du droit de la manifestation pacifique», «boycottons la mascarade du 18 avril 2019».

«Nous devons établir une deuxième république, nous ne pouvons continuer sur cette voie qui ne fait que subsister le système politique mis en place», insiste l’un des députés. Quelques heures auparavant, les députés du parti du feu Hocine Ait Ahmed se sont solidarisés avec les avocats qui ont observé un rassemblement devant le tribunal Abane Ramdane.

Pour rappel, le groupe parlementaire du FFS a rédigé, dimanche 24 février un communiqué dans lequel, il a livré une lecture finale de la déclaration de politique générale du gouvernement. Le Parti a exprimé son rejet «dans le fond et dans la forme le contenu de la déclaration de politique générale du gouvernement » en estimant que cela «constitue une fois de plus une scène méprisante à l’égard du peuple et de ses représentants élus», est-il écrit dans le communiqué.

 

Adsence Milieu article