Connect with us

Politique

Les condamnations contre Melzi et ses co-accusés ont été prononcées

Published

on

Le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’Hamed a condamné ce lundi les deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal respectivement à six (06) ans de prison ferme et une amende d’un (01) million de dinars et cinq (05) ans de prison ferme tandis que l’ancien directeur général de l’établissement public « Sahel », Hamid Melzi, a lui été condamné à cinq (05) ans de prison ferme, selon l’APS.

Dans le cadre de la même affaire, l’ancien PDG d’Air Algérie, Bekhouche Allache, a été condamné à deux (02) ans de prison dont une année avec sursis, assortis d’une amende de 500 000 dinars algériens (DA).

Par ailleurs, les trois fils de Melzi, Ahmed, Salim et Mouloud, ont eux été condamnés à deux (02) ans de prison assortis d’une amende de 8 millions de DA, tandis que son quatrième fils, Walid, a été condamné à un an de prison et à une amende d’un million de DA.

Les sociétés détenues par les enfants de Malazi sont condamnées à payer une amende de 32 millions de DA, tandis que le principal accusé, Hamid Melzi, est lui obligé de payer une amende de 20 millions de DA en dédommagement du trésor public avec gel de tout ses comptes bancaires.

Quant à l’ex-PDG d’Air Algérie, Bekhouche Allache, le parquet avait requis contre lui  une peine de 6 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars algériens (DA). La peine d’un (01) an de prison ferme et 1 million de dinars d’amende a été prononcée contre l’ancien directeur général d’Algérie Télécom, Ahmed Choudar, alors que l’ancien directeur de l’accueil et des résidences officielles à la Présidence de la République, Fouad Charit est condamné à un an de prison avec sursis et à 200 000 dinars algériens (DA) d’amende.

Il est à noter que les prévenus sont poursuivis pour “abus de fonction volontaire à l’effet d’accorder d’indus privilèges en violation des lois et réglementations” et “conclusion de contrats en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur pour attribution d’avantages injustifiés à autrui”.

Pour rappel, le procureur de la République près le même pôle pénal économique avait requis le 15 septembre une peine de sept (07) ans de prison ferme et 4 millions de Dinars Algériens (DA) Hamid Melzi dans le cadre de cette affaire. En sus, une peine de 12 ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million de DA a été requise contre l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia tandis que Abdelmalek Sellal lui risquait 8 ans de prison ferme et un million de DA d’amende dans le cadre de la même affaire.

Le Procureur avait également requis des peines de 4 ans de prison ferme et 5 millions de DA d’amende contre les fils de Melzi à savoir Mouloud, Ahmed et Salim tandis qu’une peine de 3 ans de prison ferme et 500,000 DA d’amende ont été requis contre son autre fils Walid.

Le représentant du ministère public a également requis des peines de prison contre les autres prévenus dont 6 ans de prison ferme et un million de DA d’amende contre l’ancien PDG d’Air Algérie Bekhouche Allache et 7 ans de prison ferme et un million de DA d’amende contre l’ancien PDG d’Algérie Télécom Choudar Ahmed. Le procureur a également requis 4 ans de prison ferme et 500,000 DA d’amende contre l’ancien directeur de l’accueil et des résidences officielles à la Présidence de la République, Fouad Cheriet.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR