Politique

Les avocats haussent le ton contre le projet de loi de finances 2022

Published

on

L’Union National des Ordres des Avocats (UNOA) a appelé le vendredi 26 novembre à un boycott du travail judiciaire pendant quatre jours à partir du lundi 29 novembre. Cette grève vient en riposte au nouveau système d’impôt imposé par la loi de finances 2022.

C’est à travers un communiqué signé par son président, Tairi Brahim, que le conseil de l’Union a appelé à ce nouveau débrayage national. Le travail judiciaire sera ainsi boycotté le 29 et 30 novembre ainsi que le 1er et 2 décembre dans toutes les instances judiciaires civiles et militaires « à l’exception des délais ».

Cette décision a été prise, indique le communiqué, « après le blocage des voies de communication avec les autorités concernées par le système d’impôts imposé par la loi de finances 2022 » fraichement adopté par le Conseil de la nation.

Les avocats barreau d’Alger avaient déjà entamé une grève le jeudi 25 novembre pour protester contre ce nouveau système d’impôts et ont tenu un sit-in au niveau du palais de Justice Abane Ramdnane.

Une marche est aussi programmée pour le dimanche 28 novembre à partir du siège de la Cour suprême à celui de la Cour constitutionnelle pour protester contre la programmation de l’affaire d’inconstitutionnalité de l’article 24 de la loi 13-07 portant organisation de la profession d’avocats, en sus de protester contre la loi de finances 2022.

Comments
Quitter la version mobile