Connect with us

En continu

les associations appellent à un large consensus pour sortir le pays de l’impasse

Published

on

Différentes associations de la société civile et de défense des droits de l’Homme ont lancé, aujourd’hui, 28 février, un appel «à l’ensemble des acteurs, citoyen-ne-s organisé-e-s, de la société civile et de la classe politique en vue de construire un large consensus pour sortir notre pays de l’impasse et le mettre sur les rails de la nouvelle ère ».

 

Dans un communiqué,  les associations de la société civile, en l’occurrence, RAJ, Djazairouna, SOS Disparus, FARD, Tharwa NFadhma NSoumer ainsi que celles de défense des droits de l’homme à l’instar de LADDH (Zehouane/Benissad) et LADH, ont dénoncé de but en blanc le système de gouvernance qui, selon les auteurs du communiqué, a géré, pendant des années, «les libertés par l’interdit, l’étouffement, la répression et la fermeture de tous les espaces d’organisation, d’expression, de manifestation pacifique, et de médiation qui ont fini par affaiblir et laminer les associations, les syndicats, les organisations socioprofessionnelles et les partis politiques».

«Aucune frange de la société n’a été épargnée, particulièrement, les femmes, les jeunes, les étudiants, les journalistes, les enseignants, les artistes, les intellectuels, les chômeurs, les travailleurs, les paysans,… », écrivent-ils dans le communiqué en affirmant que «cette attitude répressive a fini par faire basculer le pays dans l’incertitude, mais n’a pas pour autant découragé les algériennes et les algériens. Ces derniers ont maintenu coûte que coûte des formes d’organisations et d’expressions pacifiques et revendicatives porteuses d’une conscience collective salutaire».

Estimant que les élections présidentielles prévues pour le 18 Avril 2019 ne peuvent constituer une solution à la crise, les associations estime qu’il est «désormais nécessaire d’amorcer un véritable processus de changement démocratique, pacifique, concerté et inclusif, garantissant le respect des libertés individuelles et collectives».

 

 

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR