Les appels pour la poursuite des manifestations se multiplient

Foule des manifestants dans la rue de Hassiba Ben Bouali à Alger centre

Crédit photo : INTERLIGNES MEDIA | Foule des manifestants dans la rue de Hassiba Ben Bouali à Alger centre

Les activistes dans le mouvement populaire qui a marqué la scène politique ces dernières semaines, viennent de relancer les appels pour poursuivre les manifestations demain 12 mars, et vendredi prochain 15 mars.

 

« Nos revendications sont le départ de tout le système et non la renonciation au le 5e mandat de Bouteflika uniquement qui n’a même pas annoncer sa démission » écrit activiste très connu sur son compte Facebook. Plusieurs appels sont lacés publiquement et d’autres envoyés en messages privés entre internautes.

L’avocat Salah Debouz a publié une video dans laquelle il rappelle que « les revendications de la rue ne sont pas celle acceptées par Bouteflika, qui d’ailleurs, doit quitter le pouvoir en avril prochain comme prévu dans la constitution ».

Le gouvernement qui vient de manœuvrer, a fait une « offre pour le peuple et les partis politiques afin de trouver une solution à cette crise politique que traverse le pays » nous confie la juriste Fatiha Benabbou.

Les internautes appellent pour une première mobilisation, demain 12 mars, et « une plus grande » le vendredi 15 mars.