Connect with us

Politique

L’épouse de Rachid Nekkaz sort de son silence et demande sa libération

Feriel Bouaziz

Published

on

© DR | Rachid Nekkaz

Cécile Leroux, la femme de l’homme politique, Rachid Nekkaz, en détention provisoire depuis plus d’un an, a brisé le silence via une vidéo partagée sur Facebook, alertant sur l’état de santé exécrable de son mari et a lancé un appel aux autorités de le libérer.

Transféré vers la fin janvier de la prison de Koléa vers à l’établissement pénitentiaire de Labiod Sidi Cheikh dans la wilaya d’El Bayadh. Son état de santé s’est dégradé ces derniers jours.

Sa femme s’est exprimée à ce sujet pour la première fois déclarant qu’il “ne voulait pas que j’intervienne, il ne voulait pas l’intervention de l’étranger, et de la famille“.

Cependant “l’état de santé de mon mari se dégrade. Je viens d’apprendre, comme vous tous, qu’il a un début de cancer à la prostate, de plus, il a toujours eu des problèmes respiratoires“, a-t-elle précisé.

Révoquant le sujet de son transfert, celle-ci affirme que désormais Rachid Nekkaz “est très loin d’Alger, de sa famille, de ses avocats ainsi que des hôpitaux, l’hôpital le plus proche on m’a dit est à 120 ou 150 km“.

C’est pourquoi, Mme. Nekkaz demande l’application de l’article de loi 128, qui invoque la libération du détenu pour des raisons de santé “je demande que le gouvernement et la justice de bien vouloir l’appliquer, et libérer Rachid Nekkaz pour des raisons de santé. C’est un appel du cœur pour sa santé, un appel sanitaire et un appel humanitaire“.

Cette dernière n’omis pas de remercier vivement, “tous les avocats de Rachid Nekkaz qui sont persistants, fidèles, constants et communicatifs, soutenants, et garde l’esprit positif“. Adressant par la même occasion ses remerciements au peuple algérien pour son soutien.

Pour rappel, la chambre criminelle près la Cour suprême a refusé le 31 janvier dernier le pourvoi en cassation introduit par Rachid Nekkaz contre l’arrêt de la chambre d’accusation et son renvoi devant le tribunal criminel.

Il est poursuivi pour “incitation à attroupement non armé” et “publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale“, la date de l’audience de son procès n’a pas encore été programmée.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR