Suivez-nous

Politique

L’emblème Amazigh en force à Alger : les manifestants défient l’interdit En force

L’emblème Amazigh, dont le port a été interdit par le chef d’état-major de l’armée depuis plusieurs semaines, refait son apparition dans les marches d’Alger à l’occasion du 37e vendredi du Hirak.

Melissa NAIT ALI

Publié

le

Emblème Amazigh
© INTERLIGNES | Plusieurs drapeaux Amazighs bandits devant la grande poste à

Des dizaines de manifestants ont défié les forces de l’ordre et ont fait flotter cet emblème dans plusieurs endroits : à la grande poste, à la place Audin, à la rue Didouche et à la rue Hassiba… le drapeau Amazigh a flotté au milieu des foules compactes des manifestants et sous les regards des policiers, impuissants.

D’habitude prompts à intervenir pour arrêter ceux qui le brandissent, ces derniers n’ont rien pu faire cette fois-ci, face à une foule qui scandait « imazighen ! », « casbah Bab El Oued, imazighen ! » et « imazighen, wa Gaid Salah Dez M3ahoum ».

Les manifestants ont ainsi bravé l’interdit imposé par le premier militaire du pays qui avait insisté, dans son discours de mercredi dernier, sur l’interdiction illégal du port de l’emblème Amazigh en inventant un délit imaginaire « d’atteinte à l’emblème national ».

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR