Connect with us

Monde

L’Egypte place 13 personnes sur sa liste des “terroristes”, dont un ex-député

Avatar

Published

on

© DR |L'Egypte place 13 personnes sur sa liste des "terroristes"

L’Egypte place 13 personnes, dont l’ancien député Zyad al-Elaimy, sur sa liste des “terroristes”, les accusant de collaboration avec la confrérie des Frères musulmans, interdite depuis 2013 dans le pays.


Cette décision rendue par un tribunal du Caire et publiée dans le journal officiel indique que “leur placement sur la liste des +terroristes+ sera effectif pour une durée de cinq ans”. Des centaines de personnes ont été inscrites ces dernières années sur cette liste noire, ce qui permet aux autorités de geler leurs actifs et de leur interdire de voyager.

M. Elaimy, 40 ans, a été l’une des figures de la révolte de 2011 ayant provoqué la chute du président Hosni Moubarak, avant d’occuper un siège au Parlement pendant un an. Arrêté en juin 2019, il est accusé d’avoir voulu fomenter des “troubles contre l’Etat”.

Egalement placé sur la liste noire, Ramy Shaath, 48 ans, coordinateur en Egypte du mouvement BDS (prônant le boycott d’Israël), a été arrêté en juillet et est depuis en détention provisoire.

Depuis leur arrestation, MM. Elaimy et Shaath ont été accusés d’avoir rejoint un “groupe terroriste”, en référence à la confrérie des Frères musulmans classée “organisation terroriste” par Le Caire depuis la destitution en 2013 de Mohamed Morsi, président issu de ses rangs.

Le tribunal a indiqué samedi que les Frères musulmans avaient demandé à “d’autres membres du groupe (…) parmi lesquels Zyad al-Elaimy et Ramy Shaath” de mener des activités hostiles contre l’Etat.

La décision du tribunal a été prise en l’absence des avocats, a indiqué à l’AFP l’avocat de la défense Khaled Ali, précisant qu’il allait interjeter appel.

Depuis l’arrivée au pouvoir d’Abdel Fattah al-Sissi en 2014, une vague de répression s’est abattue sur les journalistes, les opposants et les militants égyptiens.

Les ONG de défense des droits humains accusent régulièrement l’Egypte d’utiliser la lutte antiterroriste pour museler l’opposition, ce que nient les autorités.

Monde

Coronavirus: les dernières évolutions de la pandémie dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La pandémie de coronavirus a fait 30,8 millions de contaminations et au moins 957.948 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.

Restrictions sur les rassemblements au Québec

Le nombre de personnes autorisées lors de rassemblements dans les “salles louées, les lieux de culte, les événements festifs, les mariages”, au Québec, passe de 250 à 50 personnes à partir de ce lundi, selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors d’une conférence de presse.
Ce plan vise entre dans le cadre des restrictions imposées par le gouvernement du Québec afin de contenir une deuxième vague de coronavirus.

Le Taj Mahal rouvre ses portes

Le palais de Taj Mahal situé dans la ville indienne d’Agra (nord), a rouvert lundi ses portes au public après environ six mois de fermeture à cause de la pandémie du nouveau coronavirus.
Deuxième pays au monde le plus touché après les Etats-Unis, l’Inde comptabilise 5.4 millions de contaminations avec une moyenne de 100.000 cas chaque jour.

Nouveau record au Liban

Le Liban a enregistré, dimanche, un nouveau record après avoir recensé 1.006 nouveaux cas de Covid-19 et 11 décès en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 29.303 infections et 297 morts dans ce pays en crise, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.

Avec AFP et APS

Continue Reading

Monde

Le point sur la pandémie de coronavirus dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La pandémie de coronavirus a contaminé plus de 30.556.040 personnes et fait 953.025 morts dans le monde depuis son apparition en fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 199.255 morts. Viennent ensuite le Brésil (136.532), l’Inde (85.619), le Mexique (72.803) et le Royaume-Uni (41.732).

Plus de 136.000 décès au Brésil

Le Brésil a atteint samedi 136.532 décès liés au coronavirus après le recensement de 739 nouveaux cas ces dernières 24h, selon le ministère brésilien de la Santé.
Au cours de la même période, 33.057 nouveaux cas ont été recensés ce qui porte le nombre total à 4.528.240.

27.000 cas en Libye

796 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés en Libye ce qui porte le nombre total de cas confirmés à plus de 27,234 , signale le Centre national de contrôle des maladies de Libye.
08 nouveaux décès ont été enregistrés, selon le centre, ce qui porté le nombre total de victime à 436.

Amende pour non-respect de la quarantaine

Une amende de 10.000 livres sterling (11.000 euros) sera infligée aux individus qui ne respecteront pas l’auto-quarantaine en cas de contamination, a annoncé samedi le gouvernement lors de la présentation des nouvelles règles visant à contrer la propagation du coronavirus.

100.000 cas d’infection en Belgique

La Belgique a franchi dimanche le cap des 100.000 infections au coronavirus pour s’établir à 100.748 dont 9.944 décès, selon les chiffres de l’institut de santé publique Sciensano.
Selon les autorités locales, cette augmentation des cas est justifiée par la multiplication des tests.

Avec AFP

Continue Reading

Monde

Donald Trump : 7 où 8 autres pays arabes envisagent de conclure des accords de paix avec Israel

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Donald Trump et Benjamin Netanyahu

Le président américain Donald Trump a révélé que «7 ou 8» autres pays arabes cherchent à conclure des accords de paix avec l’entité sioniste et établir des relations diplomatiques.

Il a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre vendredi avec le fils aîné de l’émir du Koweït, Cheikh Nasser Al-Sabah Al-Ahmad Al-Jaber: “7 ou 8 autres pays arabes cherchent à conclure des accords avec l’état hébreu, et le Koweït peut faire partie de ces pays à la fin.”

jeudi, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, a déclaré que cinq autres pays envisageaient “sérieusement” de normaliser leurs relations diplomatiques avec l’Etat hébreu, selon des propos rapportés par l’agence de presse Reuters.

Meadows n’a toutefois pas révélé l’identité des cinq pays en question, il a simplement indiqué que trois d’entre eux se trouvaient dans la région du moyen orient.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR