Connect with us

Politique

Le torchon brûle à nouveau entre les magistrats et Zeghmati

Avatar

Published

on

Le torchon brûle à nouveau entre le ministère de la justice et le syndicat national des magistrats et pour cause; une note signée par l’inspecteur général du département de Belkacem Zeghmati, et adressée à tous les présidents et procureurs généraux des tribunaux a fait part de la “grande déception” de la tutelle quant à certains jugements rendus “qui n’ont aucune base juridique».

Estimant que ce courrier constitue “interférence dans le travail du pouvoir judiciaire”, le syndicat national des magistrats, n’ayant pas l’esprit de l’escalier, ont donné du volet de bois vert à l’inspecteur général au ministère de la justice. Les magistrats ont accusé, sans feinte, ce dernier de s’être «érigé comme une autorité judiciaire en mesure de juger les décisions de justice alors qu’il est un simple fonctionnaire au ministère»

Pour le syndicat présidé par Issad Mabrouk, cette courrier est un «dépassement dangereux des prérogatives juridiques de l’inspection générale et constituent une atteinte flagrante au travail des services judiciaires seuls habilités à juger et commenter les décisions de justice».

Tout en appelant les magistrats à ne pas tenir compte de cette note qui «contredit expressément les principes de la loi», le syndicat exige du ministère son retrait «immédiat et la présentation d’excuses officielles» aux magistrats de la République. Ce courrier, selon le syndicat, «porte atteinte à la crédibilité des magistrats ainsi que celle de l’institution judiciaire».

Ainsi, après un temps d’apaisement entre les deux parties suite au scandale qui a eu lieu à Oran quand des forces de l’ordre s’en prirent au magistrats grévistes dans l’enceinte du tribunal de la même wilaya, le bras de fer risque de se tendre entre Zeghmati et les magistrats.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR