Suivez-nous

Société

Le syndicat national des travailleurs de l’énergie soutient le hirak et appelle à une grève de trois jours

Le syndicat national des travailleurs de l’énergie a appelé, hier dimanche, toutes les directions de l’énergie à observer une grève générale et des actions de protestation pendant trois jours, les 5, 6 et 7 novembre, “pour la dignité des travailleurs qui souffrent en silence depuis plusieurs années et pour soutenir le peuple dans ses revendications”. 

Publié

le

Siège Sonatrach Alger

“Les revendications du peuple algérien concernant l’intervention de nos secteurs vitaux afin de faire pression sur le régime en place en vue d’une transition démocratique, s’intensifient de jour en jour. Un changement dont nous avons désespérément besoin en tant que travailleurs de ce secteur”, a indiqué le syndicat dans son appel lancé hier dimanche 3 novembre.

Le SNT énergie a déploré les conditions sociales des travailleurs au niveau de l’autorité de contrôle des hydrocarbures, des directions de la fonction publique et même de la Sonatrach qui selon l’organisation, “n’augurent rien de bon”.

“Nous avons constaté récemment l’incursion de l’administration contre les travailleurs. Celle-ci a prononcé une interdiction stricte à l’encontre des employés les empêchant, ainsi, de s’organiser en une structure syndicale libre et démocratique pour défendre leurs droits”, ajoute le communiqué

Le syndicat appelle, dans la foulée, tous les travailleurs des directions de l’énergie et ceux de Sonatrach “à entendre la voix du peuple qui demandent leur soutien dans ses actions de protestations. “Nous demandons donc à tous les travailleurs de fermer toutes les unités ainsi que les sociétés du secteur de l’énergie en guise de soutien au peuple algérien. Il est temps également pour que nos voix soient entendues afin d’améliorer nos conditions de travail, en particulier le bas salaire mensuel”, ajoute le SNT exprimant par la même “son soutien absolu et inconditionnel” au hirak et à ses revendications légitimes.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR