Connect with us

Culture

Le sociologue Ali El-Kenz n’est plus

Meriem Nait Lounis

Published

on

Le sociologue et écrivain algérien Ali El-Kenz est décédé hier, 1er novembre, à Nantes en France, rapportent ses proches sur les réseaux sociaux sans citer la cause du décès.

Agé de 74 ans, Ali est né en 1946 à Skikda. En plus d’être sociologue et écrivain, il occupait également le poste de professeur de sociologie à l’université d’Alger et à l’université de Nantes.

“Que Dieu accorde sa miséricorde à mon ami et collègue Dr Ali El-Kenz, qui nous a quitté ce soir. Mes condoléances à toute la famille, amis et collègues”, s’est exprimé le sociologue Nacer Djabbi sur son compte Twitter.

De son côté, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, n’a pas tardé à réagir. “Triste du départ du grand penseur et sociologue algérien Ali El-Kenz, il est parti tranquillement après avoir soulevé pendant des décennies des questions de savoir au plus profond de la société algérienne et de l’élite. Il a fourni à la bibliothèque arabe des livres précieux, des revues et des études peu équivalentes en sociologie (…) il a contribué à lui donner une personnalité (la bibliothèque ndlr), un parcours et une identité depuis les années soixante-dix”, a-t-elle regretté sur Facebook.

“Le hasard et l’histoire, 1990 “,”Au fil de la crise, 19936” , “Le monde arabe, 2003, “Écrit d’exil, Casbah, 2009″, sont entre autres des oeuvres de Ali El-Kenz durant sa longue carrière.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR