Connect with us

Politique

Le Snapap prête main-forte au Hirak des magistrats

Le syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) apporte son soutien à la grève des magistrats, enclenchée, ce dimanche 27 octobre, a annoncé le syndicat, dans communiqué rendu public.

Achour Nait Tahar

Published

on

Au premier jour de la grève lancée par le syndicat national des magistrats (SNM), celui-ci vient de recevoir l’appui et le soutien d’un autre syndicat autonome, en l’occurrence le (SNAPAP). En effet, ce dernier fait un rappel de ses positions antérieures, notamment durant les années 90 concernant sa solidarité avec le syndicat des magistrats.

Il fait savoir que “le SNAPAP a soutenu le syndicat des magistrats dans les années 90, présidé à l’époque par Tayeb Louh, qui chantait la justice indépendante, l’indépendance des magistrats avec la liberté syndicale et les droits de l’homme. Mais ce dernier à brader ce principe et a rejoint la bande qui a utilisé la justice comme moyen de répression”, explique le communiqué.

Le syndicat de Rachid Malaoui fait un appel à “la direction du SNM de veiller à la concrétisation des aspirations du peuple qui s’est révolté pour un Etat civil”, indique-t-il.

Le même document souligne que “les magistrats syndicalistes doivent savoir que notre syndicat ainsi que le peuple les soutiennent dans leur lutte pour concrétiser les revendications du Hirak”.

Les mouvements de protestations ne cessent de s’élargir où des appels à la grève sont lancés à la veille du premier novembre pour donner un coup de pouce au mouvement Hirak. Pendant ce temps, les tenants du pouvoir campent sur leurs positions qui consistent en l’organisation d’une élection présidentielle que la quasi majorité des Algériens récusent.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR