Le RND tourne la page de son ancien SG, Ahmed Ouyahia

Crédit photo:DR

Grand Angle (300x600)

Seddik Chihab , membre du bureau national du RND et responsable de la communication n’a pas laissé couler de l’eau sous les ponts pour faire une sortie médiatique au lendemain de l’incarcération de l’ancien SG du parti, Ahmed Ouyahia.

 

Adsence Milieu article

Le responsable du RND souligne que son parti « réitère sa confiance en la Justice dans sa lutte contre la corruption et les corrupteurs et ceux qui ont trahi la confiance du peuple et utilisé leur poste de responsabilité pour des fins d’enrichissement personnel illégal et de dilapidation de l’argent public »

Au regard de la situation que vit le RND avec l’incarcération d’Ahmed Ouyahia, le responsable du parti lance un appel aux cadres du partis, ses militants, dans la diversité de leur opinion, à rester « fidèles », œuvrant pour l’émergence d’une « solution consensuelle » qui réponde aux attentes du mouvement populaire pour permettre au pays de sortir de la crise politique » insistant, dans le même sillage sur le « dialogue national global, inclusif en prévision de l’élection présidentielle ».

Récusant lui aussi la transition qui constitue selon lui, une « ruse apparente« , Seddik Chihab appelle à la mise en place d’une commission nationale indépendante pour l’organisation, la supervision de la présidentielle. En parallèle, il suggère la prise de mesures politiques d’apaisement en direction de l’opposition et du Hirak.

Seddik Chihab estime que la solution constitutionnelle réside dans l’organisation d’une élection libre et transparente qui permet aux Algériens de choisir un Président de la République qui, fort de sa légitimation par les urnes, peut mener les réformes politiques auxquelles appelle le peuple algérien »

Adsence Milieu article