Suivez-nous

Politique

Le RAJ appelle à traduire les revendications populaires en un pacte politique

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© Feriel Bouaziz INTERLIGNES| manifestation du 26 février 2021 à Alger
© Feriel Bouaziz INTERLIGNES | manifestation du 26 février 2021 à Alger

L’Association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) a appelé samedi à donner une “âme nouvelle” pour la révolution populaire en traduisant ses revendications “en un pacte politique” qui permettra au pays de “sortir de l’impasse politique”.

Par le biais d’un communiqué diffusé samedi sur les réseaux sociaux, le RAJ a appelé “toutes les forces vives de la société, fidèles aux principes de Hirak à se rallier et à resserrer les rangs et à prendre l’initiative de traduire les revendications populaires en un pacte politique afin de résoudre la crise politique, de sortir de l’impasse dont le pays souffre et donner une âme nouvelle à la lutte populaire”.

À travers le même communiqué, le RAJ a dénoncé la répression contre les manifestants qui ont renoué hier avec les marches du vendredi depuis la trêve sanitaire insaturée en mars 2020.

“Les algériennes et algériens étaient au rendez-vous pour le premier vendredi de la troisième année de leur lutte et de la révolution du 22 février. Ils sont sortis dans de nombreuses wilayas du pays où ils ont exprimé leur détermination et adhésion à la lutte pacifique pour le changement du système corrompu et la construction d’un état de droits et de libertés et justice sociale”, a écrit le RAJ dans un communiqué diffusé sur Facebook.

Le RAJ a dénoncé “le harcèlement sécuritaire et le recours à la répression et l’arrestation de dizaines de manifestants pour tenter d’empêcher les manifestations pacifiques”. L’association a appelé par la même occasion, “à la vigilance et à la prudence afin de maintenir une mobilisation pacifique”.

En outre, le RAJ a salué “la résilience des algériens pour poursuivre leur lutte pacifique afin de concrétiser leurs revendications légitimes et restaurer la souveraineté populaire sur les institutions de l’État, et ce, malgré les restrictions de sécurité, les arrestations et toutes démantèlement de la révolution populaire”

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR