Connect with us

Société

Le quotidien arabophone “Ennahar” cesse de paraître

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le quotidien arabophone “Ennahar” a cessé de paraître, a indiqué sa direction dans un communiqué datant du 24 avril, justifiant cet arrêt par des « raisons financières ».

“La direction informe l’opinion public que la décision de suspendre la parution du journal est principalement dû à des raisons économiques », précise le communiqué.

La suspension de la distribution de la publicité publique en début février dernier ne permet plus la parution du quotidien à cause de la crise financière qu’elle engendré au sein de l’entreprise, explique-t-on. Selon la direction, la publicité publique représentait la seule source financière du journal.

A ce motif, la direction ajoute la situation sanitaire lié à la pandémie de coronavirus qui a « entraîné la réticence des lecteurs d’acheter le journal » notamment après la fermeture des buralistes comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus.

A cet effet, la direction annonce la suspension “indéfinie” du quotidien après 13 ans d’existence et ce pour « éviter l’accumulation des dettes auprès des imprimeries et des distributeurs » soulignant que cette décision est « indépendante de sa volonté »

Il est à noter que le mois de février marque également l’arrestation du patron du groupe “Ennahar’, Anis Rahmani, et son placement sous mandat de dépôt.

Anis Rahmani est accusé d’« infraction à la législation de change », « chantage pour l’obtention d’avantages indus », « abus de pouvoir » et « détention de comptes bancaires à l’étranger », selon plusieurs sources médiatiques.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR