Le producteur Youcef Goucem s’immole au siège de Dzair TV

Le producteur de audiovisuel Youcef Goucem, originaire de Tizi Ouzou, à la tête de la société de production GoFilm, s'est immolé aujourd'hui, Lundi, au siège de la chaine Dzair TV. Le producteur se trouve actuellement en salle de réanimation dans un hôpital à Douera. 

Crédit photo: DR | Logo de la chaine de télévision Dzair TV

Le producteur Youcef Goucem, originaire de Tizi Ouzou, à la tête de la société de production GoFilm, s’est immolé aujourd’hui, Lundi, au siège de la chainede télévision Dzair TV. Le producteur se trouve actuellement en salle de réanimation dans un hôpital à Douera.

 

« Il n’arrêtait pas de réclamer son argent depuis des mois, mais les responsables de la chaines se foutaient de lui » nous confie une source proche du producteur qui précise que « l’affaire concerne un programme télé diffusé sur la chaine de télévision du « milliardaire » et « homme d’affaire » Ali Haddad, et qui (Groupe Media Haddad) connait ces derniers temps, une séries de scandales avec les non-paiements de salariés ».

Enquête ouverte

Un témoin de la scène raconte que « Youcef est sorti très énervé du bureau du directeur fraichement installé Abrous Outoudert et s’est précipité vers la salle d’eau avant de ressortir mouillé de produit inflammable (probablement essence), auquel il a mis feu  » précise notre source qui a assuré « que sans l’intervention des agents et du personnel qui était sur place, il serait entièrement brûlé ».

« Nous avons immédiatement alerté les pompiers qui sont arrivés très rapidement pour évacuer Youcef vers l’hôpital de Douera » conclut notre source.  Les services de sécurité qui se sont déplacés sur place ont « ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet incident » nous confie une source sécuritaire.

ENTV

Des proches du producteur nous ont assuré qu’il est connu pour son sérieux et professionnalisme dans le milieu, et en ce moment, il traverse une période très difficile suite à une série de problèmes financiers accumulés à cause « du non paiement des produits par les chaines de télévision », précisant que « même la télévision nationale ENTV et Numidia TV n’ont pas encore payé les travaux réalisés par le producteur ».

Plusieurs sous-traitant, techniciens et salariés du producteur ne sont pas payés jusqu’aujourd’hui, raconte son entourage.