Connect with us

Economie

Le procès en appel d’Issad Rebrab reporté

Published

on

© DR | Le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, s’exprime sur le blocage de ses projets et dénonce une « main invisible ». S’exprimant sur le plateau de la chaîne française d’information, France 24, l’homme le plus riche d’Algérie estime aussi que c’est la même « main invisible » qui gère le pays.

Le procès de l’homme d’affaire Issad Rebrab, Patron du groupe Cevital, programmé pour aujourd’hui a été reporté par la Cour d’Alger pour le 27 avril prochain.

Ce report intervient une année et quatre mois après sa condamnation par le tribunal de Sidi M’hamed.

Répondant à une convocation de la gendarmerie de Bab Djedid, le juge d’instruction près du tribunal de Sidi M’hamed a ordonné son placement en détention préventive. L’homme le plus riche au Maghreb est poursuivi pour trois chefs d’inculpations, « sursaturation », “transfert illicite de devises » et « falsification de documents » dans le dossier EvCon Industry, filiale du Groupe,

Issad Rebrab a été condamné par la juge près le tribunal Sidi M’hamed durant la nuit du 31 décembre 2019 au 01 janvier 2020 à 18 mois de prison, dont 6 mois ferme, et une amende de 1,3 milliards de dinars. Au vu des 8 mois passés en détention, il est libéré. Suite à cette condamnation, les avocats d’Issad Rebrab ont décidé de faire appel auprès de la Cour d’Alger.

Le parquet avait requis 01 an de prison ferme à l’encontre du patron du groupe Cevital et une amende de 02 fois la valeur du montant « surfacturé », ainsi que des amendes de 04 fois la valeur du montant « surfacturé » pour la société EvCon Industry et la Housing Bank, banque domiciliataire du dossier.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR