Suivez-nous

Politique

Le président de la LADDH d’Oran arrêté aujourd’hui et condamné à 1 an de prison ferme

Le bureau régional de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) d’Oran, enregistre une seconde arrestation de l’un de ses membres en l’espace de 10 jours.

Avatar

Publié

le

DR | Kaddour Chouicha, membre du bureau de la ligue des droits de l'homme d'oran
©DR | Kadour Choucha, Président de la LADDH Oran

Le premier responsable de la Ligue des Droits de l’Homme à Oran, Kadour Chouicha, a été arrêté, puis condamné à une année de prison ferme, annonce le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD.

« Le président du bureau de la LADDH d’Oran, Kadour Chouicha, arrêté ce matin par la police », est-il rapporté. La célérité avec laquelle a été traitée cette affaire, citation « en comparution directe au Tribunal de cité Djamel », selon le CNLD, est clairement une répression à l’endroit de la LADDH et de ses membres qui soutiennent ouvertement le Hirak et dénoncent l’arbitraire et la répression qui touche aux manifestants du Hirak.

Pas plus tard qu’hier, dans un communiqué rendu public à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des droits de l’homme, l’organisation a établi un bilan sombre sur la question des libertés publiques et d’expression, en publiant un rapport sur le nombre d’arrestations et de mise sous mandat de dépôt de manifestants depuis le début de l’année 2019.

Pour étayer le sentiment de persécution à l’égard de l’ONG présidée par Maître Noureddine Benissad, la sanction prononcée à l’encontre de son responsable régional, « 1 an de prison ferme », selon le CNLD.

Arrêté, cité en comparution directe, jugé et condamné à une année de prison, le tout depuis ce matin. Quelle journée mouvementée pour Kadour Chouicha.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR