Suivez-nous

Politique

Le Polisario dénonce le soutien de Trump au Maroc, la position de l’ONU “inchangée”

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Le Front du Polisario a condamné jeudi “dans les termes les plus forts” la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, rappelant que cette décision allait “à l’encontre de la position de la communauté internationale”. 

“Le Polisario et le gouvernement sahraoui condamnent dans les termes les plus forts le fait que le président américain sortant Donald Trump attribue au Maroc ce qui ne lui appartient pas”, a indiqué le ministère sahraoui de l’Information dans un communiqué rapporté par l’AFP.

“La décision de Trump ne change rien à la nature juridique de la question sahraouie car la communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental”, relève le communiqué.

“Elle constitue une violation flagrante de la charte des Nations unies (…) et des textes fondateurs de l’Union africaine (UA), et freine les efforts de la communauté internationale  visant à trouver une solution pacifique au conflit entre la République sahraouie et le royaume du Maroc”, poursuit le document.

La position de l’ONU “inchangée”

Alors que l’Organisation des nations Unies (ONU) a annoncé que sa position reste “inchangée”, le front du Polisario s’est tourné vers elle et vers l’Union africaine pour mettre fin à l’occupation marocaine.

La position du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres sur le Sahara Occidental reste “inchangée” après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc sur ce territoire, a déclaré jeudi son porte-parole Stéphane Dujarric.

Dans son communiqué, le Polisario a exhorté l’ONU et l’UA à “faire pression sur le royaume du Maroc pour qu’il mette fin à son occupation du Sahara occidental”.

Le Polisario, qui a proclamé en 1976 une République arabe sahraouie démocratique, réclame l’organisation d’un référendum d’autodétermination. L’ONU qui considère le Sahara Occidental comme “territoire non autonome” mène depuis des années des discussions entre le Polisario et le Maroc.

Pour rappel, le président sortant des Etats-Unis Donald Trump a annoncé jeudi l”engagement de Rabat à normaliser ses relations diplomatiques avec Israël. En retour, Donald Trump a reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental alors que des tirs opposent les deux parties depuis des semaines dans la zone de Guerguerat.


Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR