Connect with us

Economie

Le pétrole reprend son souffle à la faveur d’une hausse des stocks aux Etats-Unis

Published

on

Les cours du pétrole étaient en baisse mercredi, refroidis par une hausse des stocks américains annoncée mardi par l’API et attendue plus tard dans la journée par l’EIA.

le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre perdait 0,88% par rapport à la clôture de la veille, à 84,33 dollars à Londres.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de novembre, dont c’est le dernier jour de cotation, abandonnait 0,86% à 82,25 dollars.

Les deux cours de référence de part et d’autre de l’Atlantique avaient commencé la semaine en fanfare, atteignant respectivement lundi 86,04 dollars et 83,87 dollars, du jamais vu depuis octobre 2018 pour le premier et octobre 2014 pour le second.

Les cours reculent mercredi « en raison de l’augmentation des stocks de brut aux États-Unis », explique Stephen Brennock, analyste de PVM.

L’American Petroleum Institute (API), la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier dans le pays, a rapporté mardi une hausse des réserves commerciales de brut de 3,3 millions de barils la semaine passée.

L’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA), aux estimations jugées plus fiables, publiera ses propres chiffres sur les stocks plus tard dans la journée mais le marché table déjà sur une hausse, de l’ordre de 2 millions de barils selon la médiane d’analystes interrogés par l’agence Bloomberg.

Des données économiques décevantes chez les deux premiers consommateurs de brut, les États-Unis et la Chine, publiées plus tôt dans la semaine produisaient également leur effet.

« Qui plus est, la Chine prévoit de prendre des mesures pour lutter contre la forte hausse du marché intérieur du charbon« , rapporte Carsten Fritsch, de Commerzbank, « ce qui pourrait exercer une pression considérable sur le prix du charbon et inverser le report sur la demande de pétrole« .

Continue Reading
Advertisement
Comments