Suivez-nous

Economie

Le pétrole proche de l’équilibre vendredi

Publié

le

© DR | Barils de pétrole
© DR | Barils de pétrole

Les cours du pétrole étaient proches de l’équilibre vendredi, partagés entre les effets dévastateurs sur la demande de la propagation du Covid-19 notamment en Inde et les perturbations de l’offre libyenne.

Vers 09H25 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 65,36 dollars à Londres, en baisse de 0,06% par rapport à la clôture de la veille. A New York, le baril américain de WTI pour le même mois avançait d’un maigre 0,11%, à 61,50 dollars.“Prenez une aggravation de la situation sanitaire en Inde. Ajoutez-y un soupçon de perturbations de l’approvisionnement en provenance de Libye et un lot de données économiques américaines robustes et vous aurez un véritable bras de fer entre les partisans de la hausse et de la baisse” des cours du brut, a commenté Stephen Brennock, analyste de PVM.

L’Inde, troisième consommateur d’or noir au monde, subit de plein fouet une nouvelle vague de Covid-19. Au cours des dernières 24 heures, 330.000 nouvelles contaminations et 2.000 décès ont été recensés.

Si cette situation affecte la demande, l’offre se trouve cette semaine également perturbée en Libye. La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a décrété en début de semaine l’état de force majeure sur l’un des principaux terminaux pétroliers en Libye, interrompant ses exportations, en raison du non-transfert de son budget par la Banque centrale, malgré de récents progrès politiques dans le pays.

Le WTI et le Brent sont quelque peu à la peine depuis mardi, après avoir franchi respectivement les barres de 64 et 68 dollars, une première depuis le 18 mars.

Avec APS

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR