Connect with us

Economie

Le pétrole grimpe aidé par des stocks américains en repli

Published

on

© DR | Barils de pétrole

Les prix du pétrole brut ont grimpé mercredi, se rapprochant de leurs niveaux de clôture de la semaine dernière, stimulés par une réduction des stocks de brut aux États-Unis constatée par l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA). Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a conclu à 76,19 dollars à Londres, en hausse de 2,40% ou 1,83 dollar par rapport à la clôture de mardi. À New York, le baril de WTI pour le même mois, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, a gagné 2,46% ou 1,74 dollar à 72,23 dollars.

«La baisse continue des stocks de brut aux États-Unis, provoquée notamment par les ouragans, associée à la lente reprise de la production et à l’optimisme de la demande ont contribué à redresser les marchés de l’énergie», a commenté Bart Melek de TD Securities. Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont diminué un peu plus que prévu la semaine dernière, selon les chiffres du rapport hebdomadaire publié mercredi par l’EIA. Durant la semaine achevée le 17 septembre, les stocks de brut se sont réduits de 3,5 millions de barils (Mb). Les analystes prévoyaient un repli de 2,45 millions de barils. C’est la septième baisse des réserves de brut d’affilée.

Sur le front international, les opérateurs font le pari que la Chine va probablement assurer qu’il y aura assez de liquidités dans son système financier, après les déboires du géant de l’immobilier Evergrande qui est au bord du gouffre, soulignait par ailleurs Bart Melek. Bientôt un mois après le passage de l’ouragan Ida dans le Golfe du Mexique et en Louisiane, les perturbations dans les infrastructures se faisaient toujours sentir.

Le Bureau de régulation de l’environnement et de la sécurité (BSEE) a indiqué mercredi qu’encore 16% de la production de brut dans le Golfe du Mexique était interrompue. Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell avait d’ailleurs indiqué lundi que certains des équipements du complexe WD-143, point de transfert du pétrole brut depuis les champs situés au large des côtes de Louisiane endommagé par le passage de l’ouragan Ida dans le Golfe du Mexique fin août, ne seraient pas opérationnels avant début 2022.

Continue Reading
Advertisement
Comments