Connect with us

Economie

Le pétrole au plus haut depuis octobre 2018

Published

on

Le marché pétrolier reprend des couleurs après plusieurs mois sombres en raison de la pandémie de coronavirus. La hausse des prix s’est poursuivie lundi après que les barils de référence à savoir le Brent et le WTI ont atteint des sommets pour la première fois depuis octobre 2018.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 74,90 dollars à Londres, soit une hausse de 0,57% par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour le mois de juillet a gagné 0,60%, et s’est établi à 73,66 dollars.

“Le scénario haussier est toujours intact grâce à une demande mondiale qui se redresse”, explique Bjarne Schieldrop, analyste de Seb.

Les analystes renvoient également cette hausse, qui n’a pas été enregistrée depuis octobre 2018, à l’élection du conservateur Ebrahim Raïssi en Iran. Pour eux, cette élection est “susceptible de compliquer les négociations sur le nucléaire iranien et de retarder le retour de millions de barils sur le marché”.

“L’élection d’Ebrahim Raïssi comme nouveau président iranien est susceptible de retarder le retour de son pétrole sur le marché mais pas de le faire “dérailler”, a estimé Bjarne Schieldrop.

D’après la même source, l’augmentation des prix risquent d’encourager les membres de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et leurs alliés (OPEP+) d’augmenter leurs quotas de production. Ils devront trancher le 1er juillet lors d’une réunion par visioconférence.

Avec Agences

Continue Reading
Advertisement
Comments