Connect with us

Politique

Le PAD sur le discours de Tebboune: “la contre révolution autoritaire ne lâche pas prise”

Published

on

© DR |

Le Pacte pour l’Alternative Démocratique (PAD) a réagi au discours prononcé jeudi soir par le Président Abdelmadjid Tebboune. À travers un communiqué diffusé ce vendredi, le PAD estime que “la demande populaire de changement démocratique radical est loin d’être entendue” et que “la contre révolution autoritaire ne lâche pas prise“.

Le PAD “enregistre avec révolte la persistance obstinée du pouvoir à imposer un agenda visant à restaurer le système autoritaire par un nouveau coup de force électoral adossé à de multiples subterfuges clientélistes et étroitement encadré par le dispositif policier habituel”, a écrit le regroupement de partis politiques en référence à la décision de Tebboune de dissoudre le Parlement et organiser des élections législatives anticipées.

Pour lui, “le salut de l’Etat national et du peuple ne saurait découler de l’alignement des organisations de la société civile et des partis politiques sur une feuille de route qui vise à perpétuer le système autoritaire en place et reconduire les mêmes procédés et méthodes qui ont ruiné le pays”.

Alors qu’Abdelmadjid Tebboune a annoncé, à travers son discours du jeudi, la libération d’une soixantaine de détenus, le PAD a estimé que “la solution démocratique passe par l’arrêt définitif de la répression et des poursuites judiciaires contre l’action politique et citoyenne, la réhabilitation juridique, morale et matérielle totale de tous les détenus politiques et d’opinion et le rétablissement immédiat et inconditionnel des libertés publiques”.

Pour lui, “le maintien en prison de près d’une centaine de détenus d’opinion, la torture en représailles contre la jeunesse, la fermeture des champs médiatique et politique allant jusqu’à la criminalisation de l’activité partisane, ne peuvent qu’alimenter la dérive vers le pire”.

Soulignant que “la demande populaire de changement démocratique radical est loin d’être entendue”, le PAD a indiqué que “les Algériennes et les Algériens sont en droit de faire aboutir leur révolution démocratique par tous les moyens pacifiques, au demeurant inscrits dans les constitutions du régime”.

Il salue dans ce sens la mobilisation “grandiose” qui a eu lieu à Kherrata le 16 février dernier à l’occasion du deuxième anniversaire du Hirak.

“La stratégie de la répression et la COVID 19 n’ont pas eu raison de la détermination du peuple algérien à faire aboutir pacifiquement et dans l’unité, les objectifs énoncés à travers le processus révolutionnaire enclenché en février 2019”, s’est félicité le PAD.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR