Connect with us

Politique

Le PAD sur la levée de l’immunité parlementaire de Mohcine Belabbas: “ça laisse présager un précédent grave”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les Forces du pacte de l’Alternative démocratique (PAD) ont réagi ce jeudi à la levée de l’immunité parlementaire du président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, qui, selon eux, “laisse présager un précédent grave”.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi à l’issue d’une réunion tenue au siège de l’UCP à Alger, le regroupement de partis politiques a estimé que l’état des libertés individuelles et collectives “se trouvent totalement laminées par la répression”.

“Cette situation survient à un moment où la liberté de parole devrait logiquement prévaloir. Mais le pouvoir ne s’embarrasse même pas d’un semblant de liberté de choix pour le simulacre référendaire annoncé avec des contours d’une consultation populaire”, a dénoncé le PAD.

“Dans ce cadre d’une croisade du pouvoir contre les libertés, Mohcine Belabbes, président du RCD, est la cible d’une cabale politico-judiciaire qui laisse présager un précédent grave. Après la levée sans ménagement de son immunité parlementaire, une probable privation de sa liberté serait un fait grave et sans précédent”, a-t-il ajouté.

Pour le PAD, “cette attaque n’est pas seulement dirigée contre le RCD, elle cible également le PAD dont il est membre et elle est une mise en garde à tous ceux qui seraient tentés d’entraver, bien entendu par des moyens démocratiques, la démarche autoritaire du régime. Sur le terme, elle vise à empêcher l’expression organisée de l’aspiration profonde du peuple algérien pour une rupture avec le système”.

“En pareil circonstances, les forces du PAD assurent le président Mohcene Belabbas et le RCD de leur solidarité indéfectible”, a conclu le communiqué du PAD.

Pour rappel, les députés de l’Assemblé populaire nationale (APN) ont voté majoritairement pour la levée de l’immunité parlementaire du président du RCD Mohcine Belabbas lors d’une séance de vote à huit clos tenue le 20 octobre.

Le vote est intervenu suite à la demande du ministre de la Justice Belkacem Zghmati concernant la levée de l’immunité parlementaire de deux députés à savoir Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali.

Continue Reading
Comments