Connect with us

Politique

Le PAD exige la levée des entraves aux droits et libertés, appelle à la libération de tous les détenus d’opinion

Avatar

Published

on

© INTERLIGNES | Marche du vendredi 7 février 2020 à Alger.
© INTERLIGNES | Marche du vendredi 7 février 2020 à Alger.

Le Pacte de l’alternative démocratique (PAD) a réitéré, ce mercredi 19 février, son appel à la “libération immédiate de l’ensemble des détenus politiques et d’opinions”. Il exige également la levée “inconditionnelle” des entraves aux droits et libertés imposées par le pouvoir que le PAD estime “illégitime”.

“L’illégitimité du pouvoir reste entière”, assène le PAD estimant que “la persévérance de la mobilisation populaire a conduit à la libération d’une partie des détenus d’opinion et politiques, victimes de procédés visant à remettre en cause le multipartisme et à criminaliser l’engagement politique”.

Réitérant son appel à libération immédiate de l’ensemble des détenus politiques et d’opinions avec leur totale réhabilitation ainsi que la levée inconditionnelle des entraves aux droits et libertés », le PAD indique qu’il “appartient à toutes les forces soucieuses de l’avenir du pays d’œuvrer à la convergence de la vision et de l’action pour hâter la concrétisation des exigences démocratiques qui -cela va de soi- sont incompatibles avec le maintien du régime en place”.

Les forces de PAD annoncent, dans la foulée, qu’ils comptent engager dès maintenant “les consultations les plus larges avec toutes les organisations et personnalités qui rejettent le fait accompli des tenants du pouvoir”. L’objectif, selon le PAD, est “l’aboutissement pacifique des revendications démocratiques, économiques et sociales”.

“”Convaincu que seule la résistance paie, le PAD s’associe aux appels qui prônent à faire des dates du 21 et du 22 février 2020, un moment fort de la mobilisation populaire pour disqualifier l’agenda de la régénération du système et jeter les bases d’une nouvelle république. Une république où le peuple choisi librement la forme et la nature des institutions dont il se dote pour satisfaire ses revendications”, conclut le communiqué du PAD.

Politique

Affaire Nekkaz : la Cour d’Alger statuera le 12 juillet

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La chambre d’accusation près la cour d’Alger (Ruisseau) statuera dans le dossier du détenu Rachid Nekkaz le 12 juillet, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Rachid Nekkaz a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach depuis le 4 décembre 2019. Il est poursuivi pour «atteinte à l’unité nationale», «incitation des citoyens à prendre les armes», « attroupement et agression physique».


Continue Reading

Politique

Samir Belarbi et Slimane Hamitouche libres

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Les deux militants Samir Belarbi et Slimane Hamitouche ont été remis en liberté provisoire ce jeudi 02 juillet par le tribunal de Sidi M’hamed, annoncent les avocats des prévenus.

Arrêtés lors d’une marche populaire le samedi 07 mars à Alger centre, Samir Belarbi et Slimane Hamitouche ont été placés sous mandat de dépôt le 10 mars dernier. Ils sont tous les deux accusés “d’incitation à attroupement non armé” et “atteinte à l’unité nationale” énoncés dans l’article 100 alenea 1 et article 79 du code pénal.

Continue Reading

Politique

l’Algérie récupère les crânes de 24 martyrs de la résistance populaire

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

L’Algérie va récupérer, dans les heures à venir, les crânes de 24 martyrs de la résistance populaire, a annoncé jeudi Abdelmadjid Tebboune, lors de la cérémonie de remise de grades et de médailles à des officiers de l’Armée nationale populaire.

Les cranes des martyrs de la résistance populaire, jusqu’au là conservés au Musée de l’Homme à Paris, seront acheminés à bord d’un avion militaire, précise le Président.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR