Connect with us

Politique

Le ministère de l’intérieur veut-il interdire les marches du Hirak ?

Published

on

© S.K. | Marche du du 116e vendredi du Hirak
© S.K. | Marche du du 116e vendredi du Hirak

Le ministère de l’intérieur, de l’aménagement du territoire et des collectivités locales a rendu public, aujourd’hui 9 mai, un communiqué dans lequel il exige désormais de nouvelles conditions pour la tenue des marches hebdomadaires. Il exige même de « déclarer les slogans scandés ! ».

Selon le document rendu public par le département de Kamel Beldjoud, « il est important de déclarer la tenue d’une marche par les organisateurs avec leurs noms, l’heure du début et de la fin, l’itinéraire ainsi que les slogans scandés » et ce auprès des autorités compétentes.

D’après la même source, « il a été constaté que les dernières marches hebdomadaires ont connu des dérapages dangereux, car elles ne prennent pas en considération la souffrance des citoyens qui sont dérangés ainsi que l’atteinte à leurs libertés, à travers le changement de l’itinéraire sous prétexte qu’ils sont libres de marcher dans n’importe quelle rue, ce qui est contraire à l’ordre public » ajoute le document.

« Nous ne voulons pas de confrontation avec les forces de l’ordre »

Vendredi dernier, les manifestants ont changé l’itinéraire de la marche suite à la répression survenue lors de la 115e marche après plusieurs arrestations et répression à la place Maurice Audin à Alger. « Nous ne voulons pas de confrontation avec les forces de l’ordre, donc nous avons décidé de changer l’itinéraire de notre marche » nous ont déclaré plusieurs manifestants lors du 116e vendredi du Hirak.

Pour rappel, les marches dans la capitale sont interdites depuis juin 2001, le lendemain de la grande marche organisée lors des événements du printemps noir de Kabylie. L’interdiction a été cassée par les marches du Hirak depuis le 22 février 2019.

Dès vendredi passé, l’opinion publique attendait la réaction des autorités suite à la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux devenue virale quelques minutes après. Elle montre des images d’une violence inouïe contre un manifestant maltraité lors d’une interpellation musclée.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR