Connect with us

Politique

Le militant Samir Belarbi transféré à la prison de Koléa

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Samir Belarbi

Le militant Samir Belarbi, incarcéré depuis le 10 mars à la prison d’El Harrach, a été transféré à la prison de Koléa, informe ce lundi 1er juin l’avocate Nassima Rezazgui.

A cette heure, l’avocate ne connait pas encore les raisons de ce transfert. Ce n’est qu’une fois à la prison d’El Harrach pour lui rendre visite que celle-ci a été informée.

“Nous n’avons pas pu visiter Samir Belarbi parce qu’il a été transféré de la prison d’El Harrach à la prison de Koléa, pour des raisons encore inconnues à l’heure actuelle”, a écrit l’avocate sur Facebook.

Pour rappel, le militant Samir Belarbi a été interpellé durant le 3e samedi de mobilisation populaire, le 07 mars dernier. Après trois nuits en garde-à-vue au commissariat du cavaignac , Samir Belarbi a été placé sous mandat de dépôt sur ordre du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, pour “incitation à attroupement non armé” et “atteinte à l’unité nationale”.

Notons que Samir Belarbi n’est pas le premier détenu à être transféré à la prison de Koléa sans notification préalable aux avocats. Le journaliste Khaled Drareni a lui aussi été transféré au dit établissement pénétencier, à l’insu de ses avocats, deux jours seulement après son placement sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach.

Politique

Suspension de la circulation automobile : Alger accorde un délai aux citoyens

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Suite à la décision du gouvernement, jeudi soir, de suspendre la circulation automobile de et vers 29 wilayas, la wilaya d’Alger a accordé une autorisation exceptionnelle aux citoyens se trouvant loin de leurs lieux de résidence, indique un communiqué des services de la wilaya.

Ainsi, les personnes résidentes à Alger et qui se trouvent actuellement bloquées dans d’autres wilayas aussi bien que les citoyens bloqués à Alger ont jusqu’à aujourd’hui 20h pour rejoindre leurs lieux de résidence.

Selon le même document, les transporteurs de marchandises ainsi que les fournisseurs des marchés ne sont pas concernés par les restrictions de circulations.

Les taxis sont autorisés à poursuivre leur activité, précise la même source.

Pour rappel, le gouvernement a décidé, jeudi soir, l’interdiction pour une semaine, à compter de ce vendredi, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers les 29 wilayas suivantes : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat et El Oued.

Continue Reading

Politique

Alger : trois communes interdisent la vente des moutons dans les lieux publics

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Trois communes de la wilaya d’Alger ont interdit la vente des moutons dans les lieux publics en vue d’endiguer la propagation du coronavirus, a indiqué jeudi un communiqué des services de la wilaya d’Alger.

Il s’agit des communes de Birtouta, Tessala El Merdja et Ouled Chbel de la circonscription administrative de Birtouta.

Si les communes de Tessala El Merdja et Ouled Chbel n’ont pas définit la période de cette interdiction, Birtouta a précisé que la vente des moutons à travers toute la commune restera interdite jusqu’au 6 août prochain.


Continue Reading

Politique

Ouargla : confinement partiel dans l’ensemble des communes de la wilaya

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Un confinement partiel de 17 heures au lendemain 5 heures a été imposé dans toutes les communes de la wilaya de Ouargla pour une période de 15 jours, indique ce jeudi un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Cette mesure qui entrera en vigueur à compter de samedi 11 juillet impliquera un arrêt total de l’ensemble des activités commerciales, économiques et sociales, précise le communiqué du ministère.

Le transport des voyageurs et la circulation des véhicules seront également suspendus pendant la période de confinement sanitaire, ajoute la même source.

C’est la troisième wilaya qui décrète un confinement partiel dans ses communes, après la wilaya de Sétif qui a confiné, le 07 juillet, 18 de ses communes et la wilaya d’El Tarf qui a imposé, ce jeudi, un confinement partiel à deux de ses communes les plus touchées par la pandémie de coronavirus.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR