Connect with us

Politique

Le maintien de la présidentielle “ne fera qu’exacerber la crise multidimensionnelle qui ronge le pays”, considère le FFS

Rejetant ce qu’il qualifie de “mascarade électorale”, le FFS a appelé, ce mardi 10 décembre, les tenants du pouvoir “à la sagesse et à la raison” et à “reconsidérer leurs décisions unilatérales et arbitraires” estimant par la même que le maintien de ce scrutin présidentiel contre la volonté populaire “ne fera qu’exacerber la crise multidimensionnelle qui ronge le pays”.

Avatar

Published

on

Dans un communiqué rendu publique ce mardi, le FFS charge violemment le pouvoir l’accusant sans feinte d’avoir “violé impunément” les droits de l’homme en organisant le 12 décembre un scrutin présidentiel, qui selon le parti, ne vise qu’à le “perpétuer”.

Allant plus loin dans ses accusations, le FFS indique que ce régime “révèle ainsi au monde entier sa vraie nature dictatoriale, anti-démocratique et antisociale”.

“Alors que des millions d’Algériennes et d’Algériens, engagés dans cette révolution au niveau
national et à l’étranger, exigent un changement radical du système, la disqualification de ses
symboles et surtout l’amorce d’un véritable processus constituant pour instaurer un Etat de
droit et de liberté, le pouvoir autoproclamé se refuse à considérer ces revendications
légitimes”, dénonce le FFS ajoutant que le pouvoir “s’obstine à maintenir sa feuille de route politique en imposant une alternance clanique du régime à travers la supercherie électorale du 12 décembre prochain”.

“Ni la propagande médiatique mensongère, ni les provocations, ni le dispositif répressif, juridico -policier, ni les condamnations des détenus d’opinion, n’ont pu venir à bout de la forte détermination de tout un peuple à rejeter ce scrutin et poursuivre ses manifestations jusqu’à l’aboutissement de son combat pour un Etat de droit démocratique et social”, se félicite le FFS.

Véritable transition démocratique

Réitérant son rejet catégorique de cette “nouvelle mascarade électorale” qui
viole ce droit, et réaffirme l’exigence historique d’une véritable transition démocratique, le parti appelle les décideurs du pays “à la sagesse et à la raison” estimant qu’il est “encore temps de reconsidérer ses décisions unilatérales et arbitraires pour s’inscrire dans un processus d’apaisement et de dialogue sérieux, patriotique et responsable”.

Enfin, le FFS appelle en même temps “le vaillant peuple algérien à préserver le caractère pacifique
et unitaire de sa révolution qui suscite l’admiration des peuples de tous les continents, pour
faire triompher son combat pour les droits humains et la démocratie”
, conclut le communiqué.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR