Connect with us

Politique

Le journaliste Mustapha Bendjama condamné à deux mois de prison avec sursis

Published

on

© DR | Le journaliste Mustapha Bendjama

Le journaliste Mustapha Benddjama a été condamné, ce dimanche 27 juin, à deux mois de prison avec sursis et 20.000 DA d’amende par le juge d’instruction près la Cour d’Annaba, a annoncé le journaliste Sur Facebook.

Lors de son procès en appel tenu le 20 juin, le parquet avait requis un an de prison ferme et 20.000 Da d’amende.

Poursuivi dans deux affaires distinctes. La Cour avait requis un an de prison ferme dans la première affaire dans laquelle le journaliste est accusé d’ “atteinte à l’intérêt national“. S’agissant de la deuxième affaire, le procureur général avait requis la confirmation de la peine prononcée en première instance par le tribunal de Annaba, à savoir de deux mois de prison avec sursis assorti d’une amende de 20.000 DA.

Le mis en cause est poursuivi pour “atteinte à l’intérêt national”, précise le journaliste.

Je conteste ce verdict injuste. Mais que fallait il attendre de ce système judiciaire qui réprime les droits les plus fondamentaux de ces citoyens en piétinant la Constitution à volonté. Merci monsieur le juge d’avoir fait votre “travail”, a écrit Mustapha Bendjama, soulignant qu'”un pourvoi en cassation sera introduit dans les prochains jours“.

Dans la seconde affaire, Bendjama informe qu’il “attend le verdict dans quelques instants“. “Le juge semble avoir clôturé le prononcé des verdict sans avoir évoqué ma deuxième affaire“, dénonce-t-il.

Le journaliste précise en outre qu’il a “un autre procès au tribunal d’Annaba demain lundi 28 juin et encore un autre à la cour de justice de la même ville deux jours après“, soit “le mercredi 30 juin“, note le journaliste.

Subissant un acharnement judiciaire depuis deux ans par la justice algérienne, Mustapha Bendjama fait savoir qu’il s’est présenté “au moins 2 fois devant le procureur“, assisté à “5 audiences chez les juges d’instruction“, ayant été présent à “près de 30 audiences du procès en première instance (à cause des nombreux reports)“, ainsi qu'”une douzaine d’audiences en appel“.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR