Suivez-nous

En continu

Le Hoggar interpelle Gaïd Salah sur le marasme qui frappe le secteur touristique

Avatar

Publié

le

Les  Tamanrassetis maintiennent le cap contre le système et les manœuvres du pouvoir qui mise sur l’essoufflement de la mobilisation populaire en ce mois de Ramadhan. De nombreux manifestants sont encore sortis dans la rue pour réaffirmer leur rejet aux autorités honnies et de ce fait, dénoncer les desseins qui se trament dans les coulisses de la chefferie de l’Etat pour permettre au régime abhorré de se régénérer.

Les protestataires qui ont repris en chœur des slogans hostiles au système et aux responsables qui l’incarnent, ont, encore une fois, affiché une détermination inflexible à aller jusqu’au bout de leur revendication pour faire aboutir le choix du peuple qui aspire à une  nouvelle Algérie.
L’action des manifestants intervient également dans le but de répondre au Général de l’Etat major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah, qui n’a toujours pas réagi aux accusations incriminant son institution à Tamanrasset, notamment concernant « les concessions faites aux orpailleurs illicites », « blocage de l’activité touristique » et « ces histoires quotidiennes de contrebandiers présentés médiatiquement comme des terroristes repentis pour qu’ils bénéficient de dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale ».
Mohamed Benhamdoune, l’un des pionniers du tourisme saharien et d’aventure désertique, revient par force de détail sur ces dossiers avant de se focaliser sur les véritables raisons motivant la fermeture des sites touristiques dans la wilaya de Tamanrasset.
Pour lui,  la décision relative au verrouillage des sites touristiques n’obéit qu’aux intérêts des trafiquants d’or qui voulaient à tout prix se débarrasser des tour-opérateurs, longtemps considérés comme des garde-fous du désert Algérien, afin d’investir tranquillement les sites aurifères dont jouit l’Ahaggar.
« Depuis la fermeture des sites touristiques, en février 2010, le secteur touristique s’est déclaré sinistré contrairement au trafic du métal jaune qui a connu étrangement des jours meilleurs et une fluorescence mettant sérieusement en cause les plans sécuritaires mis en place dans la région», dénonce le chef de l’agence touristique Mahatour.
Ce dernier regrette l’état dans lequel se trouvent actuellement les sites de gravures et de peintures rupestres ainsi que les autres endroits de villégiatures vandalisés par une mafia qui ne dit pas son nom. « L’armée de libération nationale à mis 7 ans pour recouvrer notre indépendance et chasser la France coloniale, et  l’ANP, digne héritière de l’ALN  aura mis plus de 9 ans sans parvenir à recouvrer ce territoire conquis par les orpailleurs de tous bords. C’est grave ! », maugrée notre interlocuteur.
Pour ce dernier, il est temps d’actionner la justice pour le jugement de tous les responsables du chaos et du marasme qui frappe le tourisme et l’économie de plein fouet. « Sauf que celui qui s’engage dans la lutte contre la corruption doit être honnête et propre », a-t-il insisté.
Et de renchérir : « On ne veut plus d’instructions émanant du Quai d’Orsay. Si l’on veut imposer l’escorte des touristes par soucis sécuritaire, on doit le faire aux nationaux et non pas aux étrangers. C’est l’armée du peuple, pas celle des étrangers. Or c’est le contraire qui se produit réellement. Les algériens sont  libres de visiter même les sites fermés pour cause d’insécurité, pendant qu’on continue de mobiliser des escadrons de la gendarmerie pour l’escorte d’un seul touriste étranger. Inadmissible comme conduite! ».

En continu

Liste des détenus d’opinion arrêté(e)s durant le Hirak (CNLD)

Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) a rendu public aujourd’hui 26 septembre la liste des détenus arrêté durant le mouvement populaire. Le comité précise que cette liste n’est pas complète et sera mise à jours dès que les avocats leurs signalent un nouveau cas.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.
© Interlignes MEDIA | Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.

1/ Arretés le vendredi 21 juin 2019:

Kamel BELEKEHAL;
Akli OKBI;
Ali IDIR;
Mohamed BOUDJEMIL;
Hamza KAROUNE;
Bilal BACHA;
Djaber AIBECHE;
Messaoud Leftissi;
Khaled OUDIHAT;
Hamza MEHARZI;
Tahar SAFI ;
Mouloud CHATRI ;
Samir idir GERROUDJ ;
Nacer TIMSI ;
Amine OULD TALEB ;
Abderrahmane BOUDRAA ;
Khaled OUIDIR;
Makhlouf BIBI;

2/ Arrétés le vendredi 28 juin 2019:

Mohamed AGOUAZI;
Hafid BARACHE;
Bakir BETLICHE;
Aala DEROUICHE;
Arezki AZOUG;
Samira MESSOUCI ;
Amokrane CHALLAL ;
Elhadi KICHOU ;
Mustapha Hocine AOUISSI ;
Amar ACHERFOUCHE ;
Arezki CHAMI ;
Hilal YAHIAOUI ;
Abdelbasset KHEBANI ;
Mohand Ameziane BELHOUL ;
Nabil BOUNOUH ;
Kamel BOUALOUACHE ;
Ghimouz AKRAM ;
Abdelkader Toufik BACHA ;
Kheiredine BENZINE ;
Fazil DECHICHA ;

3/Arrétés le vendredi 13 Septembre 2019:
Rachid HIRET;
Sammy ABBAS;
Boualem OUAHABI;
Mohamed SMALLAH;
Menad TISSEMLAL ;
Menaouar OUAÂZANE ;
Rachid SADAOUI ;
Sadek LOUAIL ;
Mohamed DAADI ;
Nabil BOUALAKMAH ;
Réda BOUARISSA ;
Bilal ZIANI ;
Mohamed Amine CHELALI;
Ahcene HAMZA;
Kheireddine MEDJANI;
Bachir ARHAB;
Kader RASSELMA;
Hakim MIHOUBI;
Sid Ahmed BOUHRAOUA;
Rabah MAHROUCHE;
Wafi TIGRINE;
Laamouri BELAIDI;
Toufik DJILALI;
Mohamed GADI;
Hamidou GARIDI ;
Fatehi DIYAOUI;
Mohamed BOUHERAOUA ;

4/ Arrétés le mardi 17 septembre 2019:
Nour Houda DAHMANI;
Salah MAATI;

5/ Arrêté le mercredi 19 septembre à Constantine actuellement à la prison de Tidia (Constantine). Son procès fixé pour mercredi 2 Octobre : Semmani Amazigh.

Sadeddine Youcef islam ;
Zineddine Bouguetaya.
Lakhdar BOURAGÂA, arrété le samedi 29 juin 2019;
Samir BELARBI arrété le lundi 16 septembre 2019;
Fodil BOUMALA arrété le jeudi 19 septembre 2019;
Khaled ChOUITER, arrété le lundi 24 juin 2019;
Hamza DJAOUDI, arrété le jeudi 22 aout 2019;
5/ Détenus libérés :
*Salim Ihaddaden et Ait yahia Ali smail (Chlef, arrétés le vendredi 21 juin et libérés le 28 juillet 2019;
*Nadir Fetissi (Annaba , le jeudi 8 aout 2019) ;
*Hakim Aissi (Mostaganem; arrété le vendredi 5 juillet et libéré le mercredi 09 septembre 2019)
*Benhabib Madjid et Sayah Aissam (Tlemcen, le mardi 24 septembre 2019) ;
*Karim TABBOU arrété le mercredi 11 septembre 2019 et libéré (provisoire) le mercredi 25 septembre.

Lire la suite

En continu

L’ancien président Français Jacques Chirac est mort

L’ancien président de la République Jacques Chirac est mort jeudi matin à l’âge de 86 ans, a annoncé son gendre Frédéric Salat-Baroux à l’AFP.

Avatar

Publié

le

Le président Jacques Chirac le 22 février 2005
© Dr | Le président Jacques Chirac le 22 février 2005

« Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement », a déclaré M. Salat-Baroux, époux de Claude Chirac.

Lire la suite

Accueil

Boudjemaa Talaï devant la Cour suprême ce lundi

Avatar

Publié

le

L’ancien ministre des transports et des travaux publics, Boudjemaa Talaï, comparait ce lundi, devant le juge enquêteur près la Cour suprême pour être entendu sur des affaires liées à la corruption.

 

Boudjmaa Talaï qui est cité dans des affaires de malversation enregistrées dans le secteur des travaux publics, doit répondre aux chefs d’accusation d’octroi d’indus avantages dans les marchés et contrats publics, de dilapidation de deniers publics, d’abus de fonction et conflit d’intérêt et corruption dans l’octroi des marchés publics.

Pour rappel,  le ministère de la Justice avait demandé, en juin dernier, la levée de son immunité parlementaire.

Lire la suite

Tendances