Connect with us

En continu

Le Groupe Cevital Répond à El Khabar: “Issad Rebrab ne faisait pas partie de l’oligarchie Bouteflikienne”

Avatar

Published

on

Le président du groupe Cevital, Issad Rebrab, se rendra dimanche prochain 24 février à Tizi ouzou, et non pas aujourd'hui comme annoncé par la JS Kabylie sur sa page officielle hier.

Le groupe Cevital a réagit, ce jeudi 1er août, à un article publié sur le journal arabophone El Khabar intitulé “vers la désignation des administrateurs à la têtes des entreprises oligarchiques” dans lequel il cite l’homme d’affaire, Issad Rebrab comme faisant partie de la “ploutocratie” de l’ère Bouteflikienne.

 

“Bien au contraire, il en fut une victime tout au long des vingt ans de son règne. Pendant toute cette période, il a subi les agissements du clan au pouvoir qui a entravé ses investissements”, indique le groupe qui rappelle avoir dénoncé ces pratiques préjudiciables à ses intérêts et à ceux du pays, payant le prix fort pour sa résistance à la corruption et l’arbitraire.

“La preuve qu’Issad Rebrab n’a rien à voir avec l’oligarchie, c’est le fait que les charges retenues contre lui ne relèvent pas de la corruption financière ou politique ou le blanchiment d’argent, mais d’une simple infraction douanière”, souligne le Groupe Cevital précisant que l’homme d’affaires “n’a impliqué aucun ministre ou fonctionnaire gouvernemental dans son affaire sur laquelle la justice tranchera bientôt sur la base des preuves tangibles de son innocence”, soutient Cevital.

Le groupe rassure enfin que ses activités se déroulent normalement et réaffirme son engagement à « poursuivre sa mission économique nationale au service exclusif du consommateur et du citoyen algériens ».

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR