Connect with us

Politique

Le Général-Major Meftah Souab “poursuivi par la Justice”: le démenti du MDN

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le ministère de la Défense nationale a démenti, mercredi, les “informations mensongères” selon lesquelles le Général-Major Meftah Souab était en fuite dans un pays européen et qu’il fait l’objet de poursuite judiciaire en Algérie. En pointant des méthodes de “chantage” et de “désinformation” le ministère a annoncé des mesures judiciaires contre les personnes derrières ces rumeurs.

“Certains individus en fuite à l’étranger qui s’adonnent à la désinformation et à la diffamation, ont diffusé des informations mensongères conçues dans leur imaginaire prétendant que le Général-Major Meftah Souab, ancien Commandant de la 2e Région Militaire était en fuite dans l’un des pays européens et qu’il fait l’objet de poursuite judiciaire en Algérie”, indique le communiqué diffusé sur le site-web du MDN.

“Le Ministère de la Défense Nationale dément catégoriquement ces allégations véhiculées par ces pseudo-journalistes, eux-mêmes poursuivis par la justice algérienne et en état de fuite à l’étranger, qui s’adonnent aux pratiques du chantage et de la désinformation pour induire en erreur et orienter l’opinion publique servant leurs objectifs malsains”, poursuit le communiqué.

De ce fait, le Ministère de la Défense Nationale “tient” à souligner “que le Général-Major Meftah Souab a bénéficié d’une prise en charge par les services de la santé et du social du Ministère de la Défense Nationale, pour des soins médicaux au niveau de l’un des hôpitaux d’un pays européen depuis février 2020, et qu’il n’a jamais quitté cet hôpital pour des soins dans un autre pays jusqu’à son retour en Algérie, hier 04 août 2020, après que ses médecins traitants lui ont préconisé de poursuivre son traitement à l’Hôpital Central de l’Armée “Mohamed Seghir Nekkache” à Aïn Naâdja”.

“Le Ministère de la Défense Nationale qui condamne fermement ces pratiques pernicieuses, prendra les mesures juridiques adéquates pour poursuivre ces individus en justice”, conclut le communiqué.



Advertisement
1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Cour d’Alger: le journaliste Belkacem Djir relaxé

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le journaliste Belkcem Djir a été relaxé ce mercredi par la Cour d’Alger, annonce l’avocate Fatiha Rouibi. Il a été condamné, le 28 juin dernier, à 3 ans de prison ferme par le tribunal de Bir Mourad Rais.

Emprisonné depuis juillet 2019, Belkacem Djir était poursuivi pour “usurpation d’identité et chantage”.

Belkacem Djir était également poursuivi pour “atteinte au moral des troupes de l’armée” mais, la chambre d’accusation de la cour d’Alger (Ruisseau) a prononcé, en avril dernier, un non-lieu et a abandonné l’accusation contre lui.

Continue Reading

Politique

Affaire des frères Kouninef: le tribunal de Sidi M’hamed rend son verdict

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Des peines allant de 12 ans à 20 ans de prison ferme ont été prononcées ce mercredi à l’encontre des frères Kouninef qui sont poursuivis pour “trafic d’influence”, “blanchiment d’argent”, “obtention d’indus avantages”, “détournement de fonciers et de concessions”, et “non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics”.

En effet, Réda Kouninef a été condamné à 16 ans de prison ferme. Karim-Abdelkader a été condamné à 12 ans et Tarek-Nouh à 15 ans de prison ferme tandis que leur soeur Souad-Nour Kouninef, jugée en contumace, a écopé de 20 ans de prison ferme avec émission d’un mandat d’arrêt international à son encontre.

Le gérant du groupe KouGC, dont ils sont les propriétaires, Keddour Ben Tahar, est lui condamné à 8 ans de prison ferme.

Les cinq prévenus devront également s’acquitter d’une amende de 8 millions de DA.

Pour rappel, le parquet général près le tribunal de Sidi M’hamed a requis, le 12 septembre, 18 ans de prison ferme à l’encontre de Réda, 15 ans à l’encontre de Tarek-Nouh et Abdelkader-Karim et 10 ans à l’encontre de Keddour Ben Tahar.

Une peine de 20 ans de prison ferme a été demandée contre leur soeur, Souad-Nour, qui est en fuite à l’étranger.

Une amende de 8 millions de DA a également été requise contre chacun des prévenus.

Continue Reading

Politique

Coronavirus en Algérie: 191 nouveaux cas et 10 décès supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

191 nouveaux cas d’infection par le coronavirus ont été recensés au cours des dernières 24h, annonce mardi le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie en précisant que 10 décès s’ajoutent au bilan total.

Avec ces nouveaux chiffres le bilan national s’élève à 50214 cas d’infection et 1689 décès.

Concernant le nombre de guérisons, le comité scientifique fait état de 127 nouveaux cas et un total de 35307.

Continue Reading
Advertisement

Tendances