Connect with us

Politique

Le général Bouazza déclassé au grade de djoundi

Published

on

© DR | L’ancien Directeur Général de la Sécurité Intérieure (DGSI), le général Wassini Bouaza

L’ancien Directeur Général de la Sécurité Intérieure (DGSI), le général Wassini Bouaza, a été dégradé au rang de djoundi après avoir été auditionné par le conseil de discipline militaire, au début du mois de mai, selon le quotidien El Watan.

Condamné à des peines de 8 ans de prison ferme et 16 ans de réclusion criminelle, Wassini Bouaza s’est défendu sans avocats devant le conseil disciplinaire militaire, selon El Watan.

“Le conseil a entendu durant des heures le général Bouazza, qui s’est défendu sans ses avocats, nous dit-on, de la même manière, lors de son procès lié à l’interférence dans le scrutin du 12 décembre 2020, en affirmant «avoir exécuté les ordres» du défunt chef d’état-major de l’Anp, Ahmed Gaïd Salah”, rapporte le journal dans son édition de ce dimanche 23 mai.

À l’issue de son audience, le conseil a infligé au général Bouazza la lourde sanction de «cassation de grade et de la remise au rang de djoundi», en vertu de la loi 06/02 de 2006, notamment dans ses articles 69, 70, 71 et 72. 

Pour rappel, Wassini Bouaza a été condamné le 1er avril dernier à 16 ans de réclusion criminelle par le tribunal militaire de Blida pour «non-respect des consignes militaires», «trafic d’influence», «enrichissement illicite» et «entrave au travail de la justice».

Avant cela, l’homme militaire a été condamné en avril 2020 à 8 ans de prison ferme pour «faux et usage de faux», «atteinte à corps constitué», «détention d’arme à feu et de munitions de type 4». Une peine qui a été confirmée en juin 2020 par la Cour d’appel militaire.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR